[Nantes] Expulsion de l'ex ehpad Brea : Appel à rassemblement de soutien

Mot-clefs: Racisme Répression Resistances contrôle social / antifascisme squat logement immigration sans-papieres frontieres
Lieux: feydeau Nantes

le vendredi 5 octobre 2018 à 18:30

Les pelouses derrière le carré Feydeau.

 

43154609_574413496325382_8765505347457646592_n-medium
Expulsion et Rafle à l'Ehpad le 04/10

Contre toutes les expulsions, contre toutes les déportations, contre les remises à la rue sans solutions : appel à rassemblement de soutien le Vendredi 5 octobre à 18h sur les pelouses de Feydeau, en face du CHU.

Hier, jeudi 4 octobre à Nantes, ce sont environ 200 personnes exilées qui ont été expulsées de l'ex-EHPAD Bréa, rue Maurice Sibille à Nantes. 200 personnes dublinées, sous le coup d'une Obligation de Quitter le Territoire Français (OQTF), sans papiers ou du moins sans les bons papiers, ou en cours de procédure de demande d'asile.
Sur ces 200 personnes, une soixantaine ont été remises à la rue, et 127 ont reçu une « promesse d'hébergement » à Malville d'un mois. D'autres se sont vues proposer cinq nuits d'hébergement au 115, dispositif déjà saturé et ne proposant pas d'accueil de jour. Passés ces délais précaires, impossible de savoir si une solution digne et durable de relogement leur sera proposée.

Fait inquiétant et passé sous silence par la presse locale : 8 personnes ont été interpellées puis transportées au Commissariat Waldeck Rousseau pour interrogatoire par les services de la Préfecture et de la Police aux Frontières. Au moins 4 d'entre elles ont été transférées en Centre de Rétention Administrative à Rennes, emprisonnées dans l‘attente de leur déportation hors du territoire français. Alors que la presse française et qu'un grand nombre de personnalités politiques condamnent la politique migratoire du gouvernement Trump, l'incarcération sous des conditions insupportables dans des camps de milliers de personnes réfugiées et leur déportation, ou la politique fasciste de Salvini en Italie, peu d'entre eux semblent à même de condamner avec la même force lorsque la même chose se passe sous la gouvernance Macron dans le silence et l'indifférence.

Pour des papiers pour tous-tes, pour la liberté de circulation et d'installation, pour un monde sans CRA, ni prisons ni frontières !

Restons solidaires.

 

Email Email de contact: cran_AT_riseup.net