Un soldat de l’occupation israélienne tué

Mis a jour : le samedi 10 août 2019 à 13:42

Mot-clefs: libérations nationales palestine fplp
Lieux:

Dans la nuit du 7 au 8 août 2019, un soldat de l’occupation israélienne a été enlevé et poignardé à mort.

Il semblerait qu’il ait été capturé en vue d’un échange avec des prisonniers, l’action n’a pas encore été revendiquée. Son corps a été retrouvé à l’entrée de la colonie sioniste Mogdal Oz en Cisjordanie occupée. Il s’agit de Dvir Shorik, un soldat et militant ultra-sioniste coutumier des provocations en défilant sur le parvis de la mosquée Al Aqsa d’Al Quds-Jérusalem. Son grand-père avait été lui aussi tué par la Résistance palestinienne à Naplouse en 2000.

Depuis, l’Etat sioniste est en état d’alerte et transforme la Cisjordanie en zone militaire fermée avec le déploiement de l’armée israélienne et l’instauration de checkpoints pour organiser une véritable chasse à l’homme contre les auteurs palestiniens de cette opération.

L’ensemble des organisations de la Résistance palestinienne ont salué une « opération héroïque ». Dans un communiqué diffusé ce jour, le Front Populaire pour la Libération de la Palestine affirme que cette opération était « la réponse naturelle à l’existence de l’occupation, car elle prouve une nouvelle fois que la résistance sous toutes ses formes, en particulier armée, en Cisjordanie est l’étape la plus efficace et la plus stratégique pour balayer les colonies de notre territoire ». Le FPLP a estimé que « la mise en œuvre de cette opération […] a des implications importantes et envoie un message important aux dirigeants de l’occupation, que la résistance est présente et capable […] de contrarier tous les efforts visant à l’adaptation des zones de Cisjordanie ». Il a conclu son communiqué en affirmant « ni un colon, ni une colonie, ni un soldat sioniste n’est en sécurité dans aucune partie de la Palestine ».

 

https://palestinevaincra.com/2019/08/un-soldat-de-loccupation-israelienne-tue-une-operation-heroique-pour-la-resistance-palestinienne/

Commentaire(s)

> Des dizaines de blessés à la osquée Al-Aqsa

Après l’assassinat de 4 palestiniens à gaza, les sionistes continuent leurs provocations

Des dizaines de blessés à Al-Aqsa

Trente-sept blessés dont 14 hospitalisés parmi les Palestiniens, selon le Croissant Rouge palestinien, après que 600 Juifs eurent envahi le lieu saint musulman ce dimanche matin.

Quatre policiers auraient été légèrement blessés, rapporte également Haaretz qui fait état de rapports contradictoires, certains disant que la police aurait autorisé les extrémistes juifs à pénétrer massivement sur l’Esplanade des Mosquées, et d’autres qu’elles leur aurait interdit de le faire, mais qu’ils l’auraient envahie tout de même.

Toujours est-il que des dizaines de milliers de Musulmans sont arrivés à la rescousse, pour prier à la mosquée Al-Aqsa à l’occasion de la grande fête de l’Aid al-Adha.

Des témoins oculaires affirment que ce sont des provocateurs juifs qui ont commencé à frapper une femme palestinienne qui sortait de la mosquée, et déclenché ainsi la bagarre.

Un appel avait été lancé par des extrémistes juifs à se rendre en masse à la mosquée al-Aqsa, en déclarant : "Quand des centaines de milliers de Juifs arriveront au Mont du Temple, plus personne ne pourra empêcher la construction du Temple à sa place".

source : haaretz

> L’UE finance désormais le ministère de la Guerre d’Israël

Il y a deux ans, Benjamin Netanyahu se plaignait que l’Union européenne était « folle » de fixer des « conditions politiques » à ses relations avec Israël. À l’aune du Premier ministre, les choses sont depuis devenues moins « folles » : l’UE a discrètement accru le soutien financier qu’elle accorde aux organismes gouvernementaux israéliens, lesquels sont directement responsables de l’oppression des Palestiniens.

Le ministère de la Défense d’Israël vient justement de commencer à récupérer des fonds de l’Union européenne, pour la première fois.

Il fait partie des bénéficiaires d’un nouveau programme de recherche de 9 millions de dollars sur l’utilisation de drones en cas de catastrophe. Connu sous le nom de Respondrone, ce programme est financé dans le cadre du programme scientifique de l’UE, Horizon 2020.
(Lire ici le coeur de l’article de David Cronin, rédacteur en chef de The Electronic Intifada basé à Bruxelles)
(...) https://www.agencemediapalestine.fr/blog/2019/08/05/lue-finance-desormais-le-ministere-de-la-guerre-disrael/

L’UE ne se contente pas d’aider des entreprises artisanales. Israel Aerospace Industries, fabricant des drones utilisés lors des offensives israéliennes contre Gaza, est actuellement partie prenante dans au moins trois projets financés par l’UE. Il s’agit notamment du programme Respondrone susmentionné, qui implique aussi le ministère de la Défense israélien, et d’un projet distinct sur l’amélioration de la sécurité des « drones du marché de masse ».

Elbit Systems, autre grand constructeur d’avions de guerre israélien, appartient à un consortium impliqué dans un projet de 10 millions de dollars pour « sécuriser le réseau européen du gaz ».

Parmi les universités d’Israël qui pompent Horizon 2020, vous avez Technion à Haïfa. Une brochure promotionnelle de Technion se vante de ses « liens exceptionnellement étroits » avec l’armée israélienne, et d’être la « seule source d’ingénieurs de l’aéronautique en Israël » – un euphémisme pour ces fabricants d’armes de demain.
Les représentants de l’UE savent parfaitement que leur soutien à Israël est répugnant, mais ils ne l’admettront pas. Le faire serait gâcher l’ambiance de tous ces évènements où ils sirotent du champagne et débitent des platitudes sur l’ « innovation ».