DEUX NOUVELLES PERSONNES ANTISPÉCISTES EN PRISON / Soutien aux Activistes Antispécistes

Mis a jour : le lundi 27 mai 2019 à 01:15

Mot-clefs: Répression bouffe
Lieux:

Quatre militantEs, soupçonnéEs de dégradations et incendies sur commerces et restaurants spécistes, sont passéEs en comparution immédiate ce vendredi 8 février 2019, après avoir été arrêtéEs à leurs domiciles (portes fracturées par les forces de l’ordre et chatTEs présentEs sur place, laisséEs à l’abandon même si des proches ont pu s’occuper d’elleux) et gardéEs à vue jusqu’à 48h.

 

Le procureur a préferé criminaliser les prévénuEs plutôt que d’écouter leurs revendications politiques et il a requis 10 ans de prison pour deux et un contrôle judiciaire pour deux autres.

Après un long délibéré, Eden et Sacha (prénoms d’emprunt) ont été placées sous contrôle judiciaire jusqu’au 19 mars 2019 à 14h (procès concernant les 4 soupçonnéEs) et doivent quitter leur département avec l’interdiction de se contacter, et un couvre-feu de 21h à 6h.
Les deux autres prévenuEs, Alix et Lou (prénoms d’emprunt), ont été incarcéréEs et leur avocate fera appel lundi afin qu’il et elle soient placéEs sous contrôle judiciaire également.

Par conséquent, Lou et Alix sont en ce moment détenuEs à la prison de Sequedin, nous pouvons leur écrire notre soutien par courrier dès aujourd’hui, mais sachez que toutes les lettres seront lues par le système carcéral. Par mesures de sécurité, nous vous donnerons pas leurs noms et donc nous transmettrons les lettres que vous voulez écrire.
? Vous pouvez nous envoyer vos scans de dessins, vos petits mots, blagues, ou autre qu’on lui transmettra. Veuillez nous les envoyer à l’adresse suivante : comite2soutien-antispe@protonmail.com
Pour les colis (livres, photos, dessin, nécessaire de courrier) il faudra nous les remettre lors des évènements du CSAA.

Elle et il sont des prisonnierEs politiques, nous ne cautionnons pas l’enfermement et demandons leur libération immédiate.

Lou et Alix ont entamé une grève de la faim dès leur arrivée en garde-à-vue, pour dénoncer les conditions indignes dans lesquelles iels sont misES, suivie par Eden.

Nous n’oublions pas et pensons fort à Matthias, toujours enfermé à la prison de Champ-Dollon en Suisse depuis le 1er décembre 2018, en attente de son jugement.

Merci de les soutenir !