Lettre de compassion aux signataires des C.I.

Mis a jour : le samedi 21 avril 2018 à 10:50

Mot-clefs: Ecologie Répression Santé Resistances contrôle social aéroport notre-dame-des-landes / -ismes en tout genres (anarch-fémin…) squat logement anti-repression immigration sans-papieres frontieres
Lieux: Notre-Dame-des-Landes ZAD

Ceci est un message sincère adressé à toutes celles et ceux qui ont l'intention de remplir des conventions individuelles. Merci de le relayer aux personnes concernées au cas ou vous pensez qu'elles ne lisent pas Indymédia.

À vous qui êtes prêt.e.s à assurer votre avenir sur la ZAD. À vous qui acceptez de vous soumettre à l'injonction de Mme la pré-fête par l'envoi de conventions individuelles afin de pouvoir cultiver vos champs ou votre petit jardin, d'élever vos petits poulets (avec des aliments biologiques) et vos petits enfants dans un monde apaisé, nous tenons à vous apporter tout notre soutien.

Ces derniers jours vous avez subi un grave traumatisme: grenade, manque de sommeil, agressions diverses et permanentes dues au barbarisme du pouvoir, de quoi en perdre espoir et raison!

Parce qu'il est très difficile de se renier soi-même et de lâcher le mouvement au moment le plus violent de la lutte, faisant fi des milliers de soutiens, dont vous représentiez l'espoir vers un avenir meilleur. Parce qu'il va être très difficile pour vous de trouver votre place dans ce qui faisait la ZAD, sans doute avez vous des doutes quant à votre capacité à trouver une place possible sur ce territoire à défendre. Sans doute que renier vos idéaux passés va vous ficher un sacré coup de vieux! Peut être n'allez vous jamais pourvoir vous en remettre, ce qui serait bien compréhensible: un tel niveau de traitrise et de renoncement, ce n'est pas anodin! Nous sommes très triste de vous avoir perdu, car vous ne serez plus jamais crédibles dans aucune des luttes à venir. Vous voici donc alors complice du pouvoir et traitres envers vos frères et soeurs.

Surtout, n'essayez pas de vous donner bonne conscience en pensant que se mettre à genoux devant la pré-fète facilitera le dévoleppement de projets collectifs et solidaires. Cette solidarité là, vous savez ce qu'elle vaut et sans doute ou la mettre... N'oubliez pas de tirer la chasse!

Votre vie passée est morte, à partir d'aujourd'hui, il ne vous reste plus pour tenir, que l'apitoiement sur vous même et votre silence face aux inconnu.e.s vis à vis de votre dernière trahison.

Nous expérons, il va sans dire, un très grand succès à l'envoi massif de fausses déclarations individuelles, afin que celles ci noient les votres, et vous permettent de vous en sortir sans trop de bobos.

En réalité, nous tenons à vous et nous pleurerions de vous perde.

Commentaire(s)

> J'allais le dire...

Totalement d'accord avec ce texte, rien à rajouter !

Il s'agit en effet de la plus grande traîtrise de l'histoire de la ZAD (et pourtant il y en a eu un paquet) !

Et dire que nous avons été des milliers de personnes à lutter à vos côtés pour tenir les barricades et résister à la police, risquer la taule et notre intégrité physique, travailler à l'élaboration d'un projet autogestionnaire, pour ça !

Honte à vous !

Au delà de la trahison des valeurs que porte la ZAD, c'est une erreur stratégique, car nous étions en train de gagner le rapport de force politique.

Soyons fièr-e-s d'être révolutionnaire et droit-e-s dans bottes, un jour nous vaincrons !

> ACIPA dégage !!!

Je suis convaincu que des organisations aux tractations obscures comme l'ACIPA sont co-responsables de ce massacre idéologique et politique.

Depuis le début de la lutte, l'ACIPA (soutenue par les appelistes) joue le jeu du pouvoir, celui de la division et du pourrissement. Beaucoup ont cru que s'y allier nous permettrait d'être plus fort face à l'Etat.
Grossière erreur, nous en payons les pots cassés depuis déjà des années.

Mais vendredi 20 Avril, le divorce vient d'être prononcé. Ouest France titre : « Zadistes radicaux, allez voir ailleurs ! » lance le leader anti-aéroport.

https://www.ouest-france.fr/environnement/amenagement-du-territoire/nddl/notre-dame-des-landes-le-leader-anti-aeroport-brise-l-omerta-5710420

Pour rappel, il n'y a plus de projet d'aéroport donc plus de légitimité pour l'ACIPA d'éxister. Qu'elle soit dissoute !

Vive la ZAD radicale et révolutionnaire !
(Celle qui ne rentre pas dans les cases... du vieux monde)