Le « Juliano » attaqué alors qu’il faisait route pour briser le siège de Gaza

Mis a jour : le lundi 29 juin 2015 à 11:27

Mot-clefs:
Lieux:

Déclaration du Freedom Theatre, le 27 juin 2015

Les passagers de la Flottille de la Liberté n°3 qui navigue vers Gaza ont annoncé qu’un des bateaux, nommé Juliano d’après le nom du cofondateur et directeur du Freedom Theatre, Juliano Mer Khamis, assassiné en 2011, a été saboté.

Des plongeurs sous-marins ont endommagé des propulseurs du bateau, lui faisant prendre l’eau, si bien que le bateau a eu à peine le temps d’arriver dans un port de Grèce avant de couler.

Les passagers ont déclaré que le samedi 27 juin, la flottille était suivie par un navire de patrouille non identifié et par un avion de chasse.

Israël a engagé une campagne massive pour empêcher la flottille d’atteindre Gaza, menaçant les participants de la même manière que lors de précédentes tentatives de briser le siège illégal de Gaza.

En 2010, les militaires israéliens ont attaqué une flottille semblable dans les eaux internationales, tuant dix militants à bord et en faisant de nombreux autres prisonniers.

Juliano Mer Khamis a souvent déclaré qu’il était 100% juif et 100% palestinien. Il parlait de la nécessité d’un État bi-national où une démocratie véritable et la justice feraient loi. Le travail de Juliano et sa vision ont poussé beaucoup de gens de par le monde à agir pour la justice en Palestine. La Flottille de la Liberté fait de même.

Le sabotage d’un bateau nommé d’après un combattant de la liberté qui croyait en l’art comme la forme la plus juste de résistance, prouve jusqu’à quel point Israël est décidé à faire taire la critique et le militantisme contre l’occupation et le système d’apartheid.

Le navire Juliano fait partie de la coalition internationale de la flottille de la liberté qui appelle à la fin du siège inhumain de Gaza qui viole les droits les plus fondamentaux du peuple palestinien. La flottille arrive moins d’un an après la terrible guerre menée par Israël contre la bande de Gaza, au cours de laquelle plus de 2200 Palestiniens ont été tués.

Le Freedom Theatre souhaite la bienvenue à l’initiative de la Flottille de la Liberté, tout comme nous souhaitons la bienvenue à toute autre forme de résistance légitime contre l’oppression israélienne. Aucune personne, organisation ou mouvement ne peut vaincre l’occupation israélienne ni l’apartheid, mais si nous nous considérons comme partie prenante d’un mouvement conjoint, nous soutenant et nous complétant les uns les autres, nous pouvons et nous réussirons à apporter la paix et la justice en Palestine.

Dans quelques jours à peine, la Flottille de la Liberté atteindra les eaux internationales au large de Gaza, avec plus de 50 personnes à bord venant de plus de 20 pays. Les bateaux apportent aussi des produits dont le besoin est urgent et, ce qui est plus important encore, un message de solidarité à la population assiégée de Gaza.

Le Freedom Theatre souhaite à la flottille un voyage en sécurité et triomphant à Gaza !

Longue vie à la Flottille de la Liberté, longue vie à Gaza et à la Palestine.

Comptes twitter : https://twitter.com/GazaFFlotilla et https://twitter.com/ShiptogazaSE

Sites web : https://freedomflotilla.org et https://ff3.freedomflotilla.org

Traduction SF pour ATL Jénine et le Freedom Theatre du camp de réfugiés de Jénine

http://www.ujfp.org/spip.php?article4269

Commentaire(s)

>  STOP A L'IMPUNITE D'ISRAEL STOP AU SILENCE DES GOUVERNEMENTS

La Flottille ''Le Liberté III'' constituée de 5 bateaux a quitté la Grèce le 23 juin 2015, chargée de matériel

(plaques solaires, équipements médicaux) pour se rendre à Gaza.

Comme en 2010 (où 9 Turcs sont morts lors de l’abordage israélien sur le Navy Marmara) et en 2011 (où les Flottilles ont été détournées puis détruites) Israël empêche la Flottille d’accoster à Gaza.

Après avoir saboté l’un des bateaux, Le Juliano qui a coulé le 27 juin, l’armée israélienne a pris en otage Le Marianne qui est dirigé vers le port d’Ashdod en Israël.

> Une fois de plus, Israël a usé de son impunité pour empêcher les 50 personnes présentes sur les embarcations de rendre visite aux Palestiniens enfermés depuis 9 ans dans la plus grande prison à ciel ouvert, toujours bombardée.

Nous exigeons :

1-Que le bateau Le Marianne soit restitué entier (et non démoli comme Israël le fait habituellement
2-Que les personnes arrêtées soient immédiatement libérées
3-Que cesse le blocus de Gaza qui asphyxie toute une population
4-Que les autres bateaux de la Flottille puisse se rendre à Gaza

Disons notre ras le bol, notre colère à Israël, à nos gouvernants

Appel lancé par BDS Marseille

STOP A L'IMPUNITE D'ISRAEL

STOP AU SILENCE DES GOUVERNEMENTS

> Gaza un an après, où est la justice ? - Que fait la communauté internationale ?

Il y a tout juste un an, une attaque israélienne de grande ampleur frappait la bande de Gaza assiégée. La troisième en 7 ans.
2 200 morts, 11 000 blessés, des centaines de milliers d’orphelins, de handicapés, de familles sans abris. Un territoire –tout petit, 360 km² pour 1 800 000 habitants- en ruines, les infrastructures indispensables détruites. Une situation sanitaire et humanitaire insoutenable.

51 jours de guerre israélienne intense contre la population de Gaza et la résistance qui ne cède pas. Le 21 août, le cessez-le-feu laisse espérer un léger allègement du blocus qui étrangle Gaza depuis 8 longues années. Et en octobre, la conférence des donateurs, au Caire, voit fleurir les promesses d’aide à la reconstruction.

Alors, Gaza reconstruite, les plaies pansées ? NON !

Les donateurs n’ont pratiquement rien donné, le blocus est hermétique, y compris au sud, où l’Egypte du général Sissi a fermé Rafah. La reconstruction n’est qu’un vague espoir tandis que les pêcheurs sont régulièrement visés par les tirs de la marine israélienne, comme les paysans le sont par les chars israéliens qui patrouillent à l’est. Alors que l’eau potable et les médicaments manquent, les Palestiniens de Gaza restent enfermés et leur économie est ruinée par le blocus et les destructions.
Aucun préalable à la levée du blocus de Gaza n’est acceptable. Exigeons la levée du blocus de Gaza, le rétablissement de la continuité territoriale palestinienne, et le retrait du Hamas de la liste des organisations terroristes.

Les déclarations du gouvernement israélien, sous fond de bombardements qui n’ont jamais cessé, laissent craindre une nouvelle offensive militaire. Il est urgent que les cris d’alarme des représentants des Nations unies à Gaza trouvent un écho auprès de nos gouvernements. Si une autre attaque criminelle venait à frapper Gaza, la responsabilité serait aussi celle de la « communauté internationale ».

Alors nous disons, ça suffit. Fin de l’impunité octroyée à Israël.
Levée immédiate du blocus illégal et inhumain de Gaza, sans condition, et liberté de circulation avec le reste de la Palestine.
Sanctions contre Israël jusqu’au respect du droit international !

Signataires :

Agir Contre le Colonialisme Aujourd’hui (ACCA) – AFD International - Alternative Libertaire (AL) - Américains contre la guerre (AAW) - Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF) - Association des Tunisiens en France (ATF) - Association France Palestine Solidarité (AFPS) - Association Nationale des Elus Communistes et Républicains (ANECR) - Association pour la Taxation des Transactions financières et pour l’Action Citoyenne (ATTAC) - Association pour les Jumelages entre les camps de réfugiés Palestiniens et les villes Françaises (AJPF) - Association Républicaine des Anciens Combattants (ARAC) - Association Universitaire pour le Respect du Droit International en Palestine (AURDIP) - Campagne Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien (CCIPPP) - Cedetim / IPAM - Collectif des Musulmans de France (CMF) - Collectif Faty Koumba : Association des Libertés, Droits de l’Homme et non-violence - Collectif interuniversitaire pour la coopération avec les Universités Palestiniennes (CICUP) - Collectif Judéo-Arabe et Citoyen pour la Palestine (CJACP) - Collectif Paix Palestine Israël (CPPI Saint-Denis) - Comité de Vigilance pour une Paix Réelle au Proche-Orient (CVPR PO) - Comité Justice et Paix en Palestine et au Proche-Orient du 5e arrt (CJPP5) - Droit-Solidarité – Ensemble - Europe Ecologie les Verts (EELV) – Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR) - Fédération Syndicale Unitaire (FSU) – Forum Palestine Citoyenneté - Gauche Unitaire (GU) - Génération Palestine - La Courneuve-Palestine - le Mouvement de la Paix - les Femmes en noir - Ligue des Droits de l’Homme (LDH) - Ligue Internationale des Femmes pour la Paix et la Liberté, section française de la Women’s International League for Peace and Freedom (WILPF) (LIFPL) - Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP) - Mouvement Jeunes Communistes de France (MJCF) - Mouvement Politique d’Emancipation populaire (M’PEP) - Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) - Organisation de Femmes Egalité - Parti Communiste des Ouvriers de France (PCOF) - Parti Communiste Français (PCF) - Parti de Gauche (PG) - Participation et Spiritualité Musulmanes (PSM) – Socialistes pour la Paix – Sortir du colonialisme - Une Autre Voix Juive (UAVJ) - Union des Travailleurs Immigrés Tunisiens (UTIT) - Union Générale des Etudiants de Palestine (GUPS-France) - Union Juive Française pour la Paix (UJFP) - Union Nationale des Etudiants de France (UNEF) - Union syndicale Solidaires