Toutes les brèves

En attente Brève 17 Oct 14:14

Squat partout – Tourisme nulle part – Solidariedade Porto, Setubal, Compostela L'Ancre Noire, Fay-de-Bretagne. ancrenoire.noblogs.org Ce lundi matin, on s’est reveillè.e.s negativement survoltè.e.s par l’impuissance face à la nouvelle de l’expulsion de l’espace occupé la semaime dernière au centre-ville du Porto, la Travêssa. Ville au centre-historique fagocité par le tourisme de masses et aux periphéries misérables, toujours sera l’impossible métropole du nord de l’Etat – par ses rues et cotes sauvages, crivé des “iles”, petits quartiers insérées depuis des centaines d’annèes dans les brèches des impasses, retranchès après des passages et tunnels piéton, sous une ancienne muraille ou à travers chemins de terre creusès dans les cotes du Douro. Des lieux ou les touristes ne traversent pas ses chemins par peur des gunas autochtones et le manque de points-information. Au portugal, depuis quelques semaines se réproduit un véritable boom squatter d’automne – la Casa Okupada de Setúbal Autogestionada – C.O.SA. – à Setubal fête ses 17 années de résistance, Assembleia de Ocupação de Lisboa – AOLX – assemblée d’occupation de Lisbonne – a demarré sa première occupation, et à la Travêssa, qu’avait demarré ses activités ingouvernables le 14 octobre, et a été expulsé ce lundi matin, avec 21 personnes qui s’opposèrent à l’operation de nettoyage pendant trois quarts d’heure dans cette école primaire occupée. Setubal, l’appel au très “anti-tradicionel” premier mai anticapitaliste-antiautoritaire Fin mai, Saint-jacques de Compostela. Dans cette ville, capitale administrative de la galice, à 250km nord du porto, 300 personnes s’opposent à l’expulsion du Centro Social Okupado Escarnio e Maldizer pendant 2 jours et soirs, lançant depuis un élan de manifestations pour l’occupation, violement reprimées. Des ouvertures se sont reproduites à contre-pied des offres d’espaces legalistes par la mairie Podemos de Compostelle, “opposante” passive et moraliste pendant les jours suivant l’expulsion, affichant sur les medias nationaux et dans certains cercles associatifs son soutien par ses offres politiquement intéréssèes à la recuperation des efforts des jeunes participant à cet espace pendant 2 ans. Saint-jacques de Compostelle, manif contre l’expulsion du C.S.O. Escarnio e Maldizer La fin des frontières de la peninsule viendra avec l’effondrement de l’etat espagnol et portugais et la culture de résistance tissé parmi les gens de chaque cotè des rives, montaignes et check-points policiers. Solidariedade, Cumplicidade e um forte abraço desde Fay-de-Bretange, là na France!

Image

En attente Brève 16 Oct 21:40

Rassemblement contre la venue de Frigide Barjot à #Nantes à 20 heures 15 devant l'église saint-nicolas. Faîtes tourner et ramenez de quoi faire du bruit.


En attente Brève 16 Oct 17:43

#audio: Je suis pas venu?e à la manif https://archive.org/details/JeSuisPasVenuEALaManif paru sur https://rebellyon.info/Je-suis-pas-venu-e-a-la-manif-18257 puis sur https://nantes.indymedia.org/articles/38825


En attente Brève 16 Oct 17:26

#audio: "La chasse au DRH: une réussite?" -> https://archive.org/details/ChasseAuxDRHUneReussite texte initialement paru sur https://lundi.am/Le-12-octobre-une-reussite


En attente Brève 14 Oct 14:17

b


En attente Brève 11 Oct 11:38

#Nantes : expulsion imminente d'un squatt de #migrants
(Encore un traumatisme suplémentaire :/ )

  • "Ils sont une trentaine de migrants à s'être installés là il y a déjà plusieurs mois. Au fur et à mesure des semaines, leur nombre est monté jusqu'à une cinquantaine. Des Guinéens, des Tchadiens, des Togolais dont la demande d'asile est en cours d'examen pour certains et même déjà acceptée pour d'autres. Ça veut dire qu'ils devraient être logés par l'Etat. Sauf qu'à Nantes, ça fait déjà longtemps que les centres d'accueils, les hôtels et le Samu social sont pleins."


lire la suite sur: https://www.francebleu.fr/infos/societe/nantes-expulsion-imminente-d-un-squatt-de-migrants-1507652142


Valide Brève 10 Oct 18:28

#manif10octobre à #Nantes: "alors c'est qui les casseurs?!" crie un passant pendant que le police securise la destruction de la cabane du peuple.

20171010_151134-01_cc_valk

Valide Brève 10 Oct 15:33

#manif10octobre à #Nantes: les fainéants les cyniques et les extrêmes construisent ensemble ????

1270120-01_cc_valk

Valide Brève 10 Oct 13:07

#nantes #manif10octobre #greve10octobre #10octobre Les baceux au niveau du cours de Clisson (commissariat centre-ville), et qui suivent le cortège dans les rues parallèles.


Valide Brève 10 Oct 12:57

#nantes #manif10octobre #greve10octobre #10octobre 6000 personnes partent en manif, les jeunes en tête. La CFDT derrière essaye de laisser un trou entre les deux.


Valide Brève 10 Oct 12:39

#nantes #manif10octobre #greve10octobre Environ 3000 personnes à Commerce, ça continue de grossir.


Valide Brève 10 Oct 12:28

#nantes #manif10octobre #greve10octobre Première photos. Du monde à la manif, plus de 500 personnes pour le moment, bonne ambiance, et bien sûr les éternels baqueux aux abords. Faites gaffe aux fouilles ! Une 30aine de personnes ont quitté la fac en cortège avec une banderolle et demi.


Valide Brève 10 Oct 11:45

#nantes #manif10octobre #greve10octobre Sept camionettes de CRS se positionnent boulevard des 50 otages.


Valide Brève 10 Oct 11:35

09h30 : #nantes #manif10octobre #greve10octobre Pas de cortège au départ de la fac finalement par manque de monde. Par contre un cortège part du lycée Livet pour le rendez-vous de commerce.

Suivi sur https://nantes.indymedia.org/tumbles/


Valide Brève 10 Oct 11:20

09h16 : #nantes #manif10octobre Ambiance calme devant Livet, avec un peu de monde quand même, et 2 nationaux en anti-émeutes qui font  entrer les lycéen.ne.s.


Plus de brèves