Toutes les brèves

En attente Brève 06 Apr 04:51

#Banderole vue à #Nantes

#Prisons, #CRA ; Libérez les prisonnier-e-s

Banderole_lib_rez_les_prisonnieres

En attente Brève 06 Apr 04:51

#Banderole vue à #Nantes

#Prisons, #CRA ; Libérez les prisonnier-e-s

Banderole_lib_rez_les_prisonnieres

En attente Brève 06 Apr 04:50

#Banderole vue à #Nantes

#Prisons, #CRA ; Libérez les prisonier-e-s

Banderole_lib_rez_les_prisonnieres

En attente Brève 21 Mar 01:06

#SonsConfinés

Un blog avec des petits #sons sous licence libre autour du #covid19 et du #confinement : https://sonsconfines.noblogs.org/


En attente Brève 20 Mar 18:57

#covid19 #prisons #CRA Émission spéciale d'1h30 de l'envolée pour analyser la situation dans les tribunaux et les prisons en cette période épidémique et relayer des paroles de prisonnier.e.s face au confinement. Et dès lundi un point quotidien à 19h sur le site. http://lenvolee.net/emission-du-20-mars-2020/


En attente Brève 20 Mar 16:17

Ce soir et si ça marche, lancement à 20h de la radio des confins ! Ce sera là : http://radio-des-confins.online

On attend vos sons et dédicaces ici : radiodesconfins_AT_gmail.com

Une émission quotidienne depuis Douarnenez, pour l'instant !


En attente Brève 20 Mar 09:20

?? Appel aux professionnel.le.s - remplacant.e.s de l'accompagnement du handicap & petit point sur le secteur médico-social.?? Je me base sur l’expérience de mon lieu de travail ces dernières semaines: La situation est déjà compliquée et elle ne va pas aller en s'arrangeant. De nombreux arrêts sont déjà à déplorer dans les membres fixes du personnel, soit par crainte d'être porteur du virus, soit par protection/prévention sanitaire. De leur côté, les remplaçant.e.s qui interviennent sont contraint.e.s de changer d'établissement régulièrement, portant avec elleux les risques de propager le virus auprès des accompagnateurs.rices mais aussi et surtout auprès des personnes plus vulnérables que nous accompagnons. -> Ce constat ne vise pas à culpabiliser les personnes remplaçantes. Si ces remplacements n'avaient pas lieu, des vies seraient également en danger. <-> S'il vous plaît, je sais qu'en tant que remplaçant, il peut-être plus facile de rester chez soi. Mais à toutes les personnes jeunes et qui se considèrent en forme: si vous en avez les moyens et que vous portez peu de risque de transmettre le Covid-19, ne refusez pas les remplacements dans les établissements qui sont dans le besoin. Bien que le Covid-19 puisse toucher tout le monde, il semble être de la responsabilité des personnes les plus en forme de tenir bon afin d'endiguer la pandémie et par la même, de protéger les collègues les plus vulnérables ainsi que les personnes que nous accompagnons. -> S'il vous plaît, essayez dans la mesure du possible de vous en tenir à un unique établissement. Si le Covid-19 circule au travers des différents foyers et résidences, les répercussions humaines risquent d'être bien présentes et dramatiques... Pour autant, il est nécessaire de soutenir l'ensemble des établissements qui peuvent faire appel à vous/nous si aucune autre solution n'est possible, car des vies dépendent de ces établissements. À tous les autres : par pitié, restez chez vous le temps qu'il faudra, 15 jours, 1 mois ou plus... exceptez si l'objectif est de venir en aide aux plus vulnérables. C'est dur mais vital ! J'en profite pour placer ça là : Les médecins informent que le fait de fumer est un facteur hautement aggravant en cas de contraction du virus, c'est peut-être le moment d'arrêter... Au moins pour un temps... Pour le reste, n'oubliez pas de ne SURTOUT PAS prendre ou donner d'anti-inflammatoires en cas de symptômes, leur prise est corrélés à un certain nombre de décès du covid-19. Courage à tou.te.s pour les semaines à venir, prenez soin de vous. ??


En attente Brève 18 Mar 12:49

Face aux restrictions imposées dans les prisons contre le coronavirus, ça commence à chauffer :

https://www.cnews.fr/france/2020-03-17/des-prisonniers-ont-lance-une-mutinerie-dans-la-prison-de-grasse-937169

Révolte à Grasse, grilles cassées et intervention des ERIS, ça bouge aussi à Metz-queuleu...


En attente Brève 18 Mar 03:23

#Nantes sous #confinement : pour aider à s'y retrouver dans les ressources disponibles pour contrer le #covid19 pour que tout se passe au mieux, pour celleux qui ne sont pas dans des groupes ou sur des réseaux marchands, on a rassemblé tout ce qu'on a trouvé sur une page collaborative en libre accès.

N'hésitez pas à le compléter ... et le faire tourner, lui, il n'a pas besoin d'attestation !!!


En attente Brève 17 Mar 02:42

#Nantes : Le virus met en danger l’aide alimentaire d’urgence

(mise à disposition publique d'un article payant, honte sur les medias qui font ça)

Déboussolées par le risque de pénurie et par le souci de protéger des bénévoles souvent âgés, des associations de distribution alimentaire tentent de maintenir leur aide aux plus démunis. D’autres ferment.

Combien de temps vont-ils tenir… Et avec quoi ? On va s’adapter, coûte que coûte. On trouvera des solutions. On y arrivera », veut croire Danielle Alexandre. Mais la secrétaire générale du Secours populaire de Loire-Atlantique s’arrache les cheveux, en ce lundi 16 mars bousculé par l’épidémie. Tout est chamboulé. La ramasse (c’est-à-dire le surplus alimentaire récupéré dans les supermarchés, NDLR), on ne sait pas ce que ça va donner. Le Marché d’intérêt général (Min) ferme à la fin de la semaine et c’est là qu’on prend nos produits frais.

Dans les bureaux vétustes et exigus de la rue Paul-Bellamy, l’équipe se ronge pour trouver des solutions. La pénurie menace. Et comment faire avec les bénévoles ? Beaucoup, comme dans l’ensemble du champ associatif, sont des retraités. Des gens âgés à protéger. Qui ne devraient pas s’exposer au contact des bénéficiaires, massés en nombre aux portes des distributions d’aide alimentaire.

Un à un, dehors

Les bénéficiaires. Des femmes, des hommes et des enfants qui, au moins, ne connaîtront pas la galère de la cohue dans les supermarchés. Au 16 du mois, ça fait déjà une paye que beaucoup n’ont plus un centime. Pour ceux qui ont des ressources, même maigres. Si les associations d’aide alimentaire flanchent, comment feront-ils pour se nourrir ?

Les mesures de confinement liées au coronavirus ont déjà mis un coup d’arrêt à de nombreuses structures. Nous avons tout stoppé. Les distributions de vêtements, les activités, ajoute Danielle Alexandre. Tout, sauf les colis alimentaires d’urgence. Nous adaptons le dispositif pour préserver les gens.

Ceux qui viennent chercher leur colis attendent désormais sur le trottoir et entrent un à un. Les bénévoles ont simplifié les gestes au maximum pour servir vite. Avec des gants. Ils font comme ils peuvent, avec ce qu’ils ont. Danielle Alexandre lance « un appel à la générosité du public. Des dons financiers nous aideraient ».

Dix lits d’urgence en moins

Les Restos du cœur, autre poids lourd de l’aide alimentaire d’urgence, inaugurait ce lundi 16 mars son habituelle trêve de quinze jours. Rien à voir avec le coronavirus, indique son vice-président départemental, Jacky Lepron. Mais à cause de l’épidémie, on vient à l’instant de prendre des mesures drastiques.

Un crève-cœur : la Maison de Coluche dispose de dix lits pour le 115, pour l’hébergement d’urgence. Ça, on arrête. On doit minimiser les risques pour le personnel. On ne peut pas se permettre le turn-over. On continue d’accueillir une douzaine d’autres résidents, des habitués. On suspend aussi l’accueil de jour pour les femmes, à Nantes. Mais aussi les maraudes et le bus de nuit qui distribuaient à manger, et ce jusqu’à une durée indéterminée.

Par ailleurs, les Restos n’ont plus vraiment les moyens de faire fonctionner leur plate-forme logistique de récolte et de répartition des dons : Les chauffeurs bénévoles se mettent en retrait et on ne peut pas exposer ceux qui préparent les commandes, qui sont des gens en insertion.

La Croix-Rouge, autre gros pourvoyeur de secours alimentaire, tente aussi comme il peut de gérer le marasme. On a fermé tout ce qui n’était pas vital, pour concentrer l’effort sur la distribution alimentaire à ceux qui en ont le plus besoin.

Mais en même temps, ce qui complique tout, c’est le respect d’un impératif absolu : protéger les bénévoles. Justement, beaucoup ont plus de 70 ans, d’autres sont fragiles. On leur a demandé de rester chez eux. On a recensé les autres, pour qu’ils viennent donner un coup de main.

Il faut aussi bouleverser les façons de faire. Finis les regroupements de bénéficiaires dans le local de la Croix-Rouge. Et tout reste encore à affiner : Ce soir encore, on se voit en cellule de crise.

Brin de causette fermé

Coincé dans l’interminable file d’attente de l’hypermarché Carrefour, Christophe Jouin, de l’Autre cantine, est venu faire le plein pour la confection des repas aux sans-abri dispensés par l’association. On a fermé l’accueil de jour depuis samedi et on limite le nombre de bénévoles qui viennent cuisiner. En gros, on applique les consignes mises en œuvre hier dans les bureaux de vote.

Mais la distribution du soir, à Talensac, continue. Elle se poursuit également dans les deux squats occupés par les demandeurs d’asile sans abri. Mais on est très inquiets, en cas de confinement accru, pour les personnes à la rue », anticipe Christophe Jouin.

De fait, aujourd’hui, les grandes associations d’aide alimentaire aux reins solides improvisent au petit bonheur pour ne pas rompre le service aux plus indigents. Mais elles doivent aussi protéger personnel et bénévoles. Équation vraiment complexe.

Des lieux plus petits s’arrêtent les uns après les autres. C’est le cas de l’accueil de jour Brin de causette, qui offre 250 petits-déjeuners quotidiens, sept jours sur sept, de 7 h à 11 h. La mort dans l’âme, Marie-André Choblet, sa présidente, a dû fermer son petit havre d’accueil des SDF il y a trois jours. 70 % de ses bénévoles ont plus de 70 ans. Ça me fait mal au cœur de baisser le rideau, mais si on veut se retrouver tous ensuite et qu’il ne manque personne, est-ce qu’on a le choix ?

 

source : https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/nantes-le-virus-met-en-danger-l-aide-alimentaire-d-urgence-6782785


En attente Brève 11 Mar 10:45

Rassemblement en soutien aux femmes violentées lors des marches féministes de ce week-end hier soir  à St Nazaire

60 à 70 personnes réunies pour dénoncer les violences policières. Violences policières qui ne font qu'accentuer le mépris de la police envers les femmes.

89457394_1141550179517890_4131596949197422592_n

En attente Brève 03 Mar 20:34

#Nantes: rassemblement contre la tenue d'un meeting RN dans la maison des syndicats : plusieurs bagares ont éclaté, des "protecteurs" du RN utilisent des matraques telescopiques pour aller au contact de leurs opposant-e-s : un militant de la CGT a été roué de coups..

Une coupure de courrant innopinée a plongé le bâtiment dans le noir...

La police semble avoir décidé de se barrer et laisser faire (ont-ils des collègues sur place en civil?)

Pour rappel il a été démontré que Eléonore Revel, tête de liste RN, et son directeur de campagne Wilfried Van Liempd sont en lien avec le groupe néo-nazi "Arsouille Naoned", responsable de nombreuses exactions ces derniers temps à Nantes : https://twitter.com/primeralinea/status/1231859636820680704

Pour rappel aussi c'est à Nantes que la police a balancé dans la Loire des jeunes qui s'amusaient le soir de la fete de la musique, suite au passage d'une chanson anti FN, provoquant la noyade de Steve ... C'est à Nantes que le soir des élections présidentielles, devant la défaite du FN, une bande de fachos a agressé deux jeunes, Steven et Erwan, en laissant le second pour mort, avec des séquelles à vie : https://nantes.indymedia.org/tumbles/37682

Il y a de gros risque que cette bande de plus en plus décomplexée cherche à se venger : gaffe à vous, ne vous baladez pas seul-e-s, veillez sur les lieux de mémoire ou d'orga antifa <3


En attente Brève 02 Mar 21:02

#Nantes, 20h00, #2mars contre le #49al3  : après avoir passé le Chateau, le cortège toujours déter, prend la direction de la Marie et la Prefecture


En attente Brève 02 Mar 20:40

#Nantes, 19h45, #2mars contre le #49al3  : après l'occupation des voies de la SNCF le cortège repart, joyeux & déter, direction le Chateau des Ducs (et d'Anne) de Bretagne. Comme la bleuzaille n'est pas là, y'a ni dégats, ni larmes, ni sang...


En attente Brève 02 Mar 20:30

#Nantes, 19h30, #2mars contre le #49al3  : La Gare de SNCF est occupée !

NI UNE, NI DEUX, NI 49.3 : ON OCCUPE TOUTES LES VOIES !


Plus de brèves