[Nantes] Urgence humanitaire : 250 personnes en danger au gymnase Jeanne Bernard !

Mot-clefs: immigration
Lieux:

le vendredi 28 juin 2019 à 08:15

La Cité des Congrès
5 rue de Valmy, Nantes

Urgence humanitaire : 250 personnes en danger au gymnase Jeanne Bernard !

Actuellement à Nantes, près de 250 personnes survivent dans des conditions indignes dans un gymnase en ruine, à Saint Herblain. Le Préfet a clairement dit qu'il ne ferait rien pour ces personnes. Nous lançons donc un appel aux élu.es de Nantes Métropole, qui peut se substituer à l’État en cas de défaillance de celui-ci, et demander à être remboursé.es par la suite. C'est pourquoi nous appelons à nous réunir, devant le Conseil Métropolitain, le vendredi 28 juin, à partir de 8h15 (les élus arrivant entre 8h30 et 9h). L'idée est de montrer aux élu.es, parfois frileux.ses, de s'engager à nos côtés pour un accueil digne et inconditionnel ! Seule une mobilisation de masse pourra les faire changer d'avis !

Voici l'appel que nous avons fait circuler ces dernières semaines, en prévision de cette action :

"Chère élue, cher élu,

En tant qu'habitant.e, je souhaite que les communes, par le biais de Nantes Métropole, prennent en charge les 250 personnes survivant dans des conditions indignes au gymnase Jeanne Bernard à Saint Herblain. Je m’engage personnellement à participer à cet accueil, en donnant de mon temps pour accompagner les personnes dans leur installation, voire en participant matériellement ou financièrement. Des solutions d’hébergement à bas coûts existent, les associations et les collectifs de la Métropole sont prêts à mettre à votre disposition leurs compétences en la matière.

La facture globale devra ensuite être présentée à l’État afin qu’il règle a posteriori les sommes qu’il avait l’obligation de débourser au titre de l’hébergement d’urgence.

Je compte sur vous pour faire connaître publiquement votre position sur le sujet puis débattre collectivement de ce souhait de nombreux.ses habitant.es de la Métropole lors du Conseil métropolitain du 28 juin 2019."

Des solutions existent !

Les associations signataires demandent aux pouvoirs publics:

-de provoquer une réunion de crise pour évacuer au plus vite le gymnase,
-d’ouvrir des lieux actuellement vides dans les différentes communes de la Métropole pour héberger tous les occupant.es du gymnase sans distinction
-d’exiger de l’État les financements nécessaires à cet hébergement.

L’Intercollectif «personne à la rue» : Collectif soutien migrants Nantes, Collectif Refus de la Misère, Collectif urgence jeunes migrants 44, Collectif des hébergeurs solidaires de Nantes et alentours, Collectif des Sans-Papiers de Nantes, L’Autre Cantine, L’Autre Classe,Afrique Loire, Asamla, ATD, La Cimade, CSF, DAL, FAL44, Gasprom, Emmaus44, Gref, LDH, Logis Saint Jean, La Maison, les bienveilleurs 44, MRAP, RESF, Médecins du Monde, SJMMIE, Habitat et Humanisme, Romeurope, -L'Intersyndicale 44 (UD CGT-CFDT-FSU-UNSA-SOLIDAIRES 44)

contact : case44000@yahoo.fr

Email Email de contact: case44000_AT_yahoo.fr

Commentaires