Mobilisation le 2 juin contre l'expulsion de Vedat

Mot-clefs: Immigration/sans-papierEs/frontieres
Lieux: Nantes Rennes

le samedi 2 juin 2007 à 02:00

Vedat vient d'avoir 20 ans, il vit depuis 4 ans à Rennes et devait obtenir dans un mois son CAP maçonnerie. Placé en centre de rétention depuis samedi 19 mai à Nantes suite à un controle routier, il risque d'être expulsé vers la Turquie où il est recherché pour faire son service militaire ;
Vedat est kurde et ne veut pas faire la guerre contre son peuple.

RASSEMBLEMENT
SAMEDI 2 JUIN A 15H
devant la Préfecture de Nantes

pour la libération de Vedat Yilmaz
sa régularisation immédiate et celle de l'ensemble des personnes sans papiers
Vedat Yilmaz a 20 ans. Il est en France depuis 2003. Kurde de Turquie, il a fui son pays avec ses parents pour ne plus subir les persécutions dont sont victimes les kurdes.
Tous les trois déboutés de leur demande d'asile, la préfecture d'Ille et Vilaine leur notifie un Arrêté Préfectoral de Reconduite à la Frontière en septembre 2005. Le père de Vedat est alors expulsé en décembre 2005. Une forte mobilisation à Rennes du lycée de Vedat , alors au début de son CAP maçonnerie, lui permet d'obtenir un accord avec la préfecture d'Ille et Vilaine l'autorisant à terminer son année scolaire.
Depuis lors, son père se cache pour ne pas subir les persécutions, sa mère se cache en France pour ne pas être expulsée, et Vedat, lui, a continué à apprendre le français, à suivre sa formation de maçon et à tisser des liens amicaux. Il était sur le point de finir ses examens et d'obtenir en juin son diplôme de maçon, un employeur s'apprêtait à l'embaucher, lorsqu'il s'est fait interpeller vendredi soir dernier à Nantes. Il est depuis en centre de rétention de Nantes et son recours contre le nouvel APRF qui lui a été notifié a été rejeté.

Mercredi soir, 30 mai, sa demande d'asile a été rejetée, et l'ambassade de Turquie à délivré le sauf conduit nécessaire à son expulsion dès jeudi.
Une délégation du collectif de soutien de Rennes été reçu ce matin, 1er juin, par la préfecture de Loire-Atlantique. A part une écoute juste polie, rien n'a avancé pour Vedat. Une entrevue a également eu lieu avec la Mairie de Nantes qui a déclaré qu'elle tenterait de faire évoluer les choses de son côté en appelant la préfecture.

Le retour de Vedat en Turquie signifierait, entre autre, l'obligation pour lui de faire son service militaire dans l'armée turque.

PARCE QUE NOUS SOMMES POUR LA REGULARISATION DE TOUTES LES PERSONNES SANS-PAPIERS,
NOUS NOUS OPPOSONS A L’EXPULSION DE VEDAT ET EXIGEONS SA REGULARISATION.

Vedat ne doit pas être expulsé

Mobilisons nous
samedi 2 juin à 15h
devant la Préfecture de Nantes

Envoyez « Libérez et régularisez Vedat Yilmaz! »
- à la préfecture de Loire Atlantique, SMS au 0240412138 ou mail : etrangers@loire-atlantique.pref.gouv.fr
- au ministère de l’Intérieur : SMS au 0140076060

Collectif de soutien aux sans papiers de Rennes
Collectif nantais Uni-e-s Contre une Immigration Jetable
Collectif Enfants Etrangers Citoyens Solidaires (RESF 44)