12h00 : Fin de manif encerclée par les keufs à Graslin

Mot-clefs: Archives
Lieux:

Infos à compléter par ceux qui en reviennent...
Après une manif partie de Graslin à plus de 1000 personnes vers 22 heures qui ont déambulé vers Bouffay, rue de stranbours avec un arrêt proche du local de l'UMP et de la pref (avec quelques jets de cannettes sur les CRS). La manif est retournée vers Graslin où le gros des troupes s'est dispersée.
Là, peu avant miniuit, les keufs, quasiment absents de la soirée (ou plutôt non visibles), ont encerclés les gens et pris la fin de manif en tenaille. Environ 70 keufs, des BACueux et sept cars... Apparemment, certain-e-s ont été embarqués et il reste à minuit une cinquantaine de manifestants encerclés sur la place graslin...

Email Email de contact: ano_AT_numo.us

Commentaire(s)

> > 12h00 : Fin de manif encerclée par les keufs à Graslin

12h15 : confirmation d'arrestations de manifestants en fin de manif. Les CRS ont chargés les manifestants en bas de la rue du calvaire avec tir de lacrimo. Les gens se sont regroupés à Graslin. A l'heure actuelle, les fics sont partis mais de nombreux BACueux polluent tout le quartiers...

> > 12h00 : Fin de manif encerclée par les keufs à Graslin

Est-ce que ce sont les manifestants qui ont été chargés/arretés ou bien les casseurs, ou bien les 2 ?

La casse de ce soir était désolante... les manifestants se trouvaient eux-même en danger...

> > 12h00 : Fin de manif encerclée par les keufs à Graslin

ah bon, les manifestants étaient mis en danger par ceux que tu appellent les "casseurs"?! je crois pas qu'on étaient au même endroit alors...

> > 12h00 : Fin de manif encerclée par les keufs à Graslin

certes...

je ne sais pas trop comment me situer dans ce qui s'est passé ce soir lors de cette manif nocturne.

les descentes de crs et de la bac m'horripilent toujours...

mais je trouve ce premier témoignage assez malhonnête.

occulter une partie de la réalité dans un témoignage...

bof...

oui, il y a eu de la casse..

de la part de qui...

finalement, peu importe (dans le fond je comprends presque...).

par contre, parler du début de la manif, de ce qui se passe vers la préfecture, puis d'oublier (volontairement ou non...) toute la remontée des 50 otages et de calvaire pour un retour à la case départ...

c'est moyen.

utiliser les mêmes stratagèmes simplistes que les médias contre lesquels on lutte...

non merci...

> > 12h00 : Fin de manif encerclée par les keufs à Graslin

"Est-ce que ce sont les manifestants qui ont été chargés/arretés ou bien les casseurs, ou bien les 2 ? La casse de ce soir était désolante... les manifestants se trouvaient eux-même en danger..."}

Mais pourquoi séparer les manifestants des "casseurs", pourquoi ne pourraieint-ils pas être les mêmes? Arrêtons de prendre le discours médiatique et politicien pour des catégories de pensée, ce sont des catégories de manipulation...

Pour la très grande majorité des cas, ce sont bien des manifestants qui ont des pratiques de destruction de biens, souvent symbolisant le capitalisme actuel et la précarité (boite d'intérim, agence de banque).

On peut être d'accord ou pas d'accord avec ces pratiques mais si on est en désaccord, on n'est pas obligé, comme le font les jounalistes, de dénier à ces pratiques toutes dimensions politiques et de rejetter dans la barbarie infâme ceux qui s'y adonne (et donc de justifier une répression policière puisque cette "barbarie", par définition étant hors de l'espace social, doit être éliminée par la force).

Cette impossibilité de penser le désaccord au sein du mouvement et en dehors me semble être une des illustrations de la pensée dominante qui nie la conflictualité sociale : le devenir de la société n'est pas une série de problèmes politiques et sociaux qu'il faut gérer et où les alternatives se résument à différentes solutions qui s'affrontent (du style : pour le chômage des jeunes, il y a le CPE ou une autre solution. Mais y-a-til vraiement un problème du chômage des jeunes? Qui a décidé du bien fondé de ce qui est devenu une évidence? Et comment nous manipule-t-on lorsqu'on se laisse imposer ce problème et cette évidence qui n'en est pas une ? ). Le devenir d'une société est confrontation et production des manières d'exister et de vivre collectivement. Les gouvernements (de droite comme de gauche) et le MEDEF, aidés par la machine médiatique, veulent nous organiser des conditions d'existence misérables, soumises aux dictats du capitalisme et à la précarité permanente.

Le mouvement actuel dans ses différentes composantes et modes d'action a montré aujourd'hui qu'il refuse une nouvelle solution proposée et négociée par sarko et sa bande de malfaiteurs. Dans une certaine confusion, il procède plus de l'affirmation du refus de l'avenir libéral du monde et de la recherche d'autres modes de vies un peu plus intenses et un peu moins misérables...

La voie n'est pas tracée, elle se trace dans la confrontation. Refuser cette confrontation, c'est renforcer ceux qui disent qu'elle se résume au grand marché mondial libéral qui n'est autre que l'asservissement de la très grande majorité de la population mondiale.

> > 12h00 : Fin de manif encerclée par les keufs à Graslin

Pour compléter la discussion, voici un texte qui me semble très bien : Les nouveaux misérables

> > 12h00 : Fin de manif encerclée par les keufs à Graslin

Merci pour ce petit rappel essentiel.

Effectivement, depuis quand le "chomage des jeunes" st-il un problème spécifique nécessitant une mesurette spécifique ?

Dire, c'est prescrire disait Bourdieu, imposer les termes du débat, c'est déjà imposer le type de réponse. Ne nous laisonns pas enfermer dans une dialectique stérile entre pour ou contre la casse mais essayons plutôt de comprendre en quoi la lutte qui s'organise aujourd'hui doit contenir une part légitime de résistance à la violence qui nous est imposée et comment elle peut s'exprimer, y compris physiquement...

> > 12h00 : Fin de manif encerclée par les keufs à Graslin

bon les panneaux publicitaires ok, les pots de fleurs on s'en fout, les vitrines des banques mouais, mais alors les vitrines des petits magasins non et non qu'est ce qu'ils ont fait pour mériter qu'ont leur pète leur vitrine ?il faudrait voir à ne pas confondre et se laisser emporter par sa colère...

Autre chose un mec complètement bourré à la pref. s'est fait sauvé par un manifestant qui est venu lui dire de ne pas s'approcher des crs du coup ils ont chargés!! et lui l'on attrapé en lui cognant la tête contre les rambardes et des coups de matraques pour le traîner après dans tous les bouts de verres possibles

c'est inacceptable!!POLICE PARTOUT JUSTICE NULLE PART

> > 12h00 : Fin de manif encerclée par les keufs à Graslin

C'est vrai qu'il y a eu des dommages collatéraux ... Mais la majorité des victimes étaient des panneaux de pubs , banques et grandes surfaces . En plus la casse (autre que les bouteilles sur les porcs) a commencé APRES l'interpellation de 3 personnes a la prefecture .

> > 12h00 : Fin de manif encerclée par les keufs à Graslin

J'ai halluciné quand j'ai vu les infos ce midi sur france3 !

ils ont interogé 2,3 cons étudiants, d'ailleurs on se demandait ce qu'il foutaient la, ils ont dit : oui on était pas venu pour ça, ya eu des casseurs dans le mouvement, on va aider a nettoyer tout ça, c'etait vraiment des imbéciles !

on aura tout vu !!!

L'INVITATION ETAIT POURTANT CLAIR !!! ET C'EST CONTRE L'ETAT QU'ON SE BAT !!! n'en déplaise a certaines personnnes qui nous mettent directement dans la catégorie casseurs débiles et énervés qui ne sont la que pour se défouler

> > 12h00 : Fin de manif encerclée par les keufs à Graslin

Ce n'est quand même que la première fois qu'il y a un semblant de violence du côté des manifestants a nantes! Il aura fallu attendre plus d'un mois et demi pour voir ça (entre temps il y avait déjà eu des blessés du côté des manifestants avant même le début d'une trace de violence)

Je trouve qu'il ne faut pas exagérer, j'espère juste que les médias insisteront sur les cibles visées (j'espère que le masque n'a pas morflé ça serait vraiment con) et n'en feront pas tout un fromage... un weekend normal a nantes, il y a tjs un peu de casse matérielle et humaine(bastons) cf alcoolisme sur voie publique (je suis bien placé pour en parler)!

Il faut replacer ces "événements" dans le contexte (refus d'écoute face a la mobilisation croissante) et ne pas oublié de garder a l'esprit les proportions par rapport a la durée de la mobilisation. Enfin, les grosses boutiques comme celle qui a été pétée ne paireont pas leurs assurances pour rien, finalement tout ça rentre dans le système....

> > 12h00 : Fin de manif encerclée par les keufs à Graslin

je ne sais quoi penser sur ce qu il s' est passe hier soir

1 le fly etait tres explicite

2 un fabuleux jeu du chat et de la souris a commence gentiment

3 les premieres canettes volent 1 petit panneau interdiction de stationner transforme en frisbee, 1 citron et un autre truc qui a fait plouch mollement en retombant , qqs poubelles renversees ...

4 beaucoup avait en bouche je ne cautionne pas ca ni la casse pourquoi sont ils venus et ont suivis pour le fun peut etre c mieux qu a la tele (entendu)

5 ce que j en ai vu c est les abris bus en premiers qui ont voles en eclat (merde va falloir supporter le crachin en attendant ce foutu car...) ensuite les pots de fleurs sortis de leur emplacement et remis droit par certains (conscience ecolo (?)apres qqs vitrines dommage pour le bar le masque (allez promis on viendra feter notre victoire la bas )ensuite c la banque pop qui y a pris (symbole de ce foutu capitalisme)

en tout cas le manque d organisation de strategie laisse les condkoi perplexes mais faut reconnaitre qu on s est bien fait baiser car ils ont reussis a diviser le groupe et la c ete gratuit pour ceux qui etait seul avec un look de jeunes casseur (il pleuvait forcement la capuche ca protege...) j ai vu un mec se faire matraquer ds 1 rue parralelle a crebillon tout seul les mains ds les poches sifflotant sous le crachin hop la embarque c pese

certains etait tres provoc (et tres bourre aussi ca aide )avec la bleusaille y a un mec qui s est fait catche qui leur lancais des trucs et les insulter soit disant que c etait un sdf tt bourre

y a bien eu un lacher nos camarades ms c etait bien timide

la rue crebillon a bien ete "saccagee" c etait tout de meme impressionnant je ne crois pas que c etait pour acquerir des merdes materielles et pour nuancer les discours des medias sans taboo les gens qui etaient la ce soir etaient les memes que je cotoie ds les manifs habituelles ,pas de racailles a nettoyer au karcher

je pense donc qu il y avait "2 types" de public ceux qui etaient la pour voir ,gonfle a l adrenaline ,avec qd meme une grosse envie de jeter 1 bonne canette ds la gueule des crs (fo l'avouer ,j fais partie de ceux la)

ceux qui etaient la pour affirmer ce qu ils subissent tous les jours ds leur vie , la haine et qui n etaient plus au stade de la reflexion mais de l action (Vengeur masque va tous vous eclater!!!) je les comprends j ai fait partie de ceux la qqs fois ...

ET PUIS QUI SEME LA HAINE RECOLTE LE FEU !!!

shabada en direct live aavec interpretation 24 heures apres

> > 12h00 : Fin de manif encerclée par les keufs à Graslin

je trouve que ton interprétation est bonne, a part : "pas de racailles a nettoyer au karcher"

parceque je pense qu'a tes yeux j'en suis une, mais bon putain moi j'étais la hier, et vendredi aussi, pret a m'en prendre aux symboles du pouvoir et de tout ce capitalisme, et voila comment je suis vu pas certains dans ton genre... une racaille a nettoyer au karsher... ça me donne même plus envi de bouger du monde et de venir ...

menfin je m'arreterais pas a ça, je sais qu'on doit tous etre uni ! peu importe l'allure