Santiago, Chili : revendication d'une attaque explosive contre la banque BancoEstado dans la commune de Las Condes

Mis a jour : le mercredi 12 mai 2021 à 20:17

Mot-clefs: actions directes
Lieux:

Nous avons attaqué ce symbole de l'argent et du capital, agence bancaire située au croisement des avenues Apoquindo et Manquehue, dans la commune de Las condes. Comme un geste de solidarité avec les compagnon-ne-s en grève de la faim depuis le 22 mars pour l'abrogation des modifications du Décret-Loi 321. Qui utilisent leur corps comme seule tranchée, en un geste défiant la structure carcérale et son appareil judiciaire.

Santiago, Chili : revendication d'une attaque explosive contre la banque BancoEstado dans la commune de Las Condes

Dans la nuit du 3 mai 2021, à plus de 42 jours de grève de la faim des compagnon-ne-s : Mónica Caballero, Francisco Solar, Joaquín García, Pablo Bahamondez, Juan Flores, et Marcelo Villarroel.

Quelques minutes avant le début du couvre-feu, nous sommes parti-e-s en direction des quartiers où les concerts de casseroles ne résonnent pas pour réclamer des miettes à ce gouvernement assassin. Des quartiers habités par ceux qui, malgré le contexte de pandémie, ont excessivement augmenté leurs richesses, tandis que dans d'autres coins du territoire dominé pat l'état du chili la faim et la misère sont le panorama quotidien de beaucoup.

Nous avons attaqué ce symbole de l'argent et du capital, agence bancaire située au croisement des avenues Apoquindo et Manquehue, dans la commune de Las condes. Comme un geste de solidarité avec les compagnon-ne-s en grève de la faim depuis le 22 mars pour l'abrogation des modifications du Décret-Loi 321. Qui utilisent leur corps comme seule tranchée, en un geste défiant la structure carcérale et son appareil judiciaire.

Nous lançons un appel urgent à se solidariser avec les compagnon-ne-s derrière les barreaux, qu'aucun-e prisonnier-e- ne soit seul-e, que la solidarité ne soit pas qu'un mot écrit. Avec de l'ingéniosité, nous pouvons déjouer leurs mécanismes de contrôle et prolonger l'offensive. Que nos rêves soient leurs pires cauchemars, que tremblent les quartiers des riches et que la révolte permanente leur explose à la tronche.

Ni pactes ni miettes, guerre intransigeante à la société carcérale et à l'état capital.
Liberté pour les prisonnier-e-s Subversifs/ves et Anarchistes en grève de la faim.
Feu et explosions à l'état et à ses prisons.
Marcelo Villarroel hors des murs maintenant !

Cette attaque est aussi geste vers la mémoire vive du compagnon Anarciste Mauricio Morales.
Que résonnent les explosions en souvenir du punky Mauri , que mai se teinte de noir...

*Il faut mentionner que nous avons pris toutes les mesures et les précautions possibles pour que l'explosion ne blesse aucun passant : nous avons laissé un avis avec l'inscription «Fermé, excusez le dérangement», et programmé l'activation pour le moment où le couvre-feu serait déjà en vigueur*

PS : Des accolades fraternelles aux compagnon-ne-s qui continuent à conspirer jour après jour, chaque geste offensif est un sourire complice ...

Cellule Anticapitaliste Simon Radowitzky
- Fraction Anti-carcérale.

https://es-contrainfo.espiv.net/2021/05/04/santiago-chile-adjudicacion-de-atentado-explosivo-contra-bancoestado-en-la-comuna-de-las-condes/