Communiqué de SôS! Mise au point sur les évènements du 1er mai

Mis a jour : le lundi 3 mai 2021 à 21:42

Mot-clefs: Médias Répression contrôle social anti-repression
Lieux: paris

Les membres du service d'ordre de la CGT ont gazé sans raison des manifestants. Plusieurs vidéos témoignent qu'il n'y avait dans les environs immédiats aucun mouvement de foule. C'est alors que des membres casqués du SO se sont rangés sur trois rangs. C'est cette provocation qui déclenche les échauffourées, puis les blocages par la police.

Logo-s_s-medium

Ce 1er Mai 2021, lors de la manifestation à Paris, la CGT a voulu livrer des compagnons à la police; le service d'ordre de la CGT n'attendait que la confrontation. 

Les membres du S.O. de la CGT on gazés sans raison des manifestants. Plusieurs vidéos témoignent qu'il n'y avait dans les environs immédiats aucun mouvement de foule. C'est alors que des membres casqués du SO se rangent sur trois rangs. C'est cette provocation qui déclenche les échauffourées, puis les blocages par la police. 

Le SO de la CGT gaze et matraque. Les manifestants se sont simplement révoltés et battu contre ce même SO connu pour avoir, entre autres, attaqué les Sans-Papiers avec violence à la bourse du travail en 2008. La CGT a toujours ce même SO, de type "gros bras", avec gaz au poivre et matraques télescopiques, qui cherchent à en découdre.

SôS- Soutien ô Sans-papiers s'insurge aussi contre la désinformation globale à propos de ces événements. Certains médias se spécialisent dans la manipulation, par des images et des faits tronqués qui font le bonheur de la droite et de l'extrême-droite en recherche d'électeurs. 

Les enjeux sont majeurs. Des manifestants ont été interpellés et seront jugés. Nous apporterons preuves et photos pour attester du départ de la provocation et de la violence de ce SO.

La CGT, en perte de vitesse, agit ici contre le mouvement social, tout en espérant y garder une place. 

Nous appelons à soutenir les compagnons accusés injustement d'agression, d'homophobie, et d'autres formes de racisme.

Nous ne laisserons pas la désinformation s'installer sans réagir. Lorsque BFM CNEWS et autre LCI défendent la CGT tout le monde doit s'inquiéter


pour SôS Soutien ô Sans papiers Rodolphe Nettier

 

Email Email de contact: sossoutienosanspapiers_AT_laposte.net

Commentaire(s)

> communiqué libertaires aussi

Lors des manifestations parisienne et lyonnaise du 1er mai les cortèges syndicaux de la CGT ont été attaqués physiquement et par jet de produits acides. Rappelons que le 1er mai est, non pas la « fête du travail », mais depuis 1887 un jour international de revendication et de lutte de notre classe en hommage à nos camarades syndiqués assassinés par la police de Chicago le 1er mai 1886. Malgré le contexte sanitaire et social plus que compliqué, la mobilisation du 1er Mai partout en France ne doit pas être éclipsée par ces violences inacceptables.

Ces attaques ont une signification politique univoque : la haine de l’auto-organisation des travailleuses et travailleurs dans des organisations syndicales. Ce mépris des outils, certes toujours imparfaits, forgés par notre classe pour construire par les luttes une conscience de classe nous apparaît comme une erreur stratégique. Des divergences politiques existent dans notre camp sur l’organisation du prolétariat. Mais ici c’est autre chose dont il s’agit. Attaquer physiquement, blesser, mutiler des travailleurs et travailleuses coupables de s’organiser pour lutter contre leurs exploiteurs est un trait caractéristique de l’extrême droite et sert directement les intérêts de nos ennemis de classe : l’État et la bourgeoisie.

Ceux qui ont attaqué la CGT le 1er mai sont, qu’ils en soient conscients ou non, des complices du pouvoir. Ce n’est malheureusement pas la première fois que le cortège syndical est la cible de ce genre d’agressions. Lors de la manifestation contre la loi « sécurité globale » et la réforme de l’assurance chômage le 5 décembre 2020, des camarades syndicalistes avaient déjà alerté sur ce genre de pratiques [1].

Les insultes proférées à Paris et à Lyon, sexistes, racistes et homophobes, contre les militant·es de la CGT qui assuraient la sérénité de son cortège sont intolérables. La nature de l’attaque comme les insultes qui l’ont accompagnée rangent ses responsables dans un autre camp que le nôtre. Les individus et collectifs qui se revendiquent de l’autonomie politique doivent dénoncer ces événements inacceptables. Depuis des années, leur propagande contribue en effet à dévaloriser l’outil syndical. Elle ne doit pas maintenant constituer la justification de ce genre d’agressions.

Ces attaques contre les militant·es et organisations syndicales sont, comme celles de la police auxquelles nous sommes malheureusement plus habitué·es, des attaques contre notre classe et doivent en conséquence être traitées comme telles.

Union communiste libertaire, le 2 mai 2021.

> Et l'UCL fait rebelotte...

L'UCL toujours en soutien sans condition aux syndicats qu'elle tente de noyauter, et contre les autonomes qu'elle déteste... Non mais quelle surprise! On se dit direct qu'on aura une version objective des faits bien sûr.

Hé ben ce communiqué est tout pété : au début c'est le cortège syndical qui serait attaqué, et puis plus loin on comprend qu'en fait c'est le SO de la CGT (pardon, l'équipe "sérénité" de la CGT non mais lol).

Mais sinon les "libertaires", ça vous fait quoi de militer dans un syndicat qui regroupe des flics et des matons? C'est ça votre classe? C'est des prolétaires aussi c'est ça?

Non parce qu'il avait l'air de bien savoir manier le tonfa et la gazeuse ce cortège pacifique injustement attaqué... Autant pour la sérénité...

Et vous confondez pas un peu "auto-organisation", avec bureaucratie des fois ?

Et puis dire que c'est les autonomes qui dévalorisent l'outil syndical, c'est quand même leur donner beaucoup d'importance. La CGT y arrive pourtant très bien toute seule.

Mais dites, si tous les autonomes doivent se positionner contre cette soit-disant attaque, et les insultes, comment ça se fait que l'UCL se soit pas positionné quand ce gentil groupe sérénité tabassait les sans-papier.e.s pour les expulser de la bourse du travail qu'iels occupaient ? Et à chaque fois que des militant.e.s de la CGT profèrent des insultes racistes ou homophobes ?

Nous aussi on peut sortir toutes les crasses que la CGT fait dans les manifs, qui expliquent peut-être pourquoi la tension monte. Même si là on dirait que c'est (une fois de plus) le SO qui voulait se venger. On le connait celui-là, toujours près à tabasser.

En tout cas c'est Darmanin et Lallemand qui vont être fiers de vous! Leur stratégie de contre-insurrection marche du tonerre! Ils vont pouvoir taper du manifestant tranquillou grâce à vous. Probablement même que le SO les leur donnera directement.

La honte l'UCL. Ça va vraiment devenir tendu avec ce genre de communiqué de ripoux.

Décidemment, plutôt anarchiste que libertaire!

> Commentaires cachés

On a caché des commentaires qui n'avaient aucun rapport avec le sujet de l'article (à savoir ce qu'il s'est passé au 1er mai)

> francis lalanne, soutien des militaires aspirant putschistes

la réponse de "mais ouais" vise à côté...

mais

francis lalanne a fait la publicité d'une des tribunes de militaires aspirant putschistes et voir ça dans une manif du 1er mai, c'est à gerber

à propos des embrouilles, on est dans une spirale compliquée : l'animosité envers les syndicats va s'amplifier, les bastons vont continuer, les SO vont grossir, se militariser et collaborer encore un peu plus avec le pouvoir (flics/pref en manif, patrons à la table des négociations)

si on était plus nombreux, "autonome", et conséquent... la CGT serait simplement ignorée et reléguée loin derrière

il n'y a rien de positif à ce qu'un mec cagoulé de 25 ans, dont personne ne connait les motivations, choisisse au hasard un syndicaliste de 60 piges pour lui mettre une droite par surprise, le mette KO et s'enfuie

> ...

la cgt a rossé et livré aux flics depuis plus d'un demi siècle, anarchistes, totos, trots(quand ils bougaient), maintenant gj. serieux je vais pas pleurer pour un daron stal de 60 ans qui se fait sucker punch. le so de la cgt s'enfonce toujours un plus dans l'abération anachronique, le super tanker va avoir du mal a se defaire de l'inertie de leur compromis historique, il faudrai qu une ame charitable leur explique que les facsistes ne font pas dans le compromis surtout quand ils ont le vent en poupe, le réveille risque d'etre encore plus difficile quand ils se feront littéralement tuer par des fascistes en uniforme ou pas et que la prefecture de police dira simplement circuler y a rien à voire,

> depuis toujours

Depuis un siecle les bastons entre les syndicats et les anarchistes sont légions,et des deux coté les accointances avec les flics infiltrés sont plus qu'avérés. Ce serait le contraire qui serait incroyable.
la répulsion ressentie à voir un syndicaliste cogner un toto ,un anar est balancé par celle de voir un toto ou un anar cogner un manifestant.
Dans ce qui s'est passé le 1er mai c 'est surtout les insultes racistes et homophobes qui sont condamnables.
La cnt est bien silencieuse alors que l'ucl condamne, entre les fréres bakounine l'écart est tres grand,et chacun se réclame de lui.
l'anarchisme de droite et tout autant insupportable que le communisme stal.

> ...

vous avez vu meme les appelos de lundi matin ont laché la cgt, ça doit etre tempete dans un crane chez pas mal de "camarades", ça réajuste les logiciels, on se souvient de la campagne : chassuble rouge k-way noir : on a pas le meme maillot mais la meme passion lol

> Et pourtant ils posaient de bonne questions

On a caché des commentaires qui n'avaient aucun rapport avec le sujet de l'article (à savoir ce qu'il s'est passé au 1er mai)

Et pourtant ils posaient de bonne questions... désolé

On peut noter tout de même une forte présence des gilets jaunes qui faisaient un cortège eux aussi le matin. Directement on est gêné par les nombreux gilets jaunes « de droite » présents. Des conspis assumés, des antisyndicalistes. C’est pas la première fois qu’on le voit et il va falloir se poser la question tout de même de leur présence dans nos cortèges, ce n’est pas la première fois et ça a déjà posé problème. L’alcool est déjà un peu présent comme souvent au Premier Mai.

https://paris-luttes.info/premier-mai-repressif-premier-mai-14974

> Ca pose question.

Bon on attend les videos et photos promises. Moi j'ai pas vu de SO CGT gazer ou livrer qui que ce soit, mais bien entendu j'ai pas tout vu. Par contre les videos montrent bien un certain nombre de GJ d'extrême droite charger le SO avec les totos. Ca pose question mais je n'ai pas la réponse.

> On prête qu'aux riches

"C'est alors que des membres casqués du SO se rangent sur trois rangs. C'est cette provocation qui déclenche les échauffourées, puis les blocages par la police."
Donc on apprend que c'est la CGT qui est la cause de l'intervention de la police. Ah ok! Je croyais que les flics avaient chargé et gazé partout en tête de manif car c'est la nouvelle stratégie de Lallement mais finalement non , c'est parce que la CGT à fait de la provoc. Me voilà rassuré , c'est pas la faute des flics.
Franchement passer ce genre d'articles intérroge. Par ailleurs les insultes racistes et homophobes ont bien été proférées et ça n'a pas eut l'air de gener des personnes qui d'habitude , sont heureusement plus chatouilleuses sur ces questions là. Peut être que pour taper sur le SO de la CGT l'alliance avec le droite GJ alcoolisée ça le fait?
Aprés que la CGT soit pas à une saloprie près c'est indéniable. Mais comme on dit on prête qu'aux riches.

> communiqué CNT presse

Syndicat interprofessionnel de la presse, des médias, de la culture et du spectacle CNT

jeudi 6 mai 2021

Le 1er Mai, Journée internationale des travailleuses et des travailleurs, à Paris, 21 syndicalistes de la CGT ont été blessés et 4 d’entre eux ont fini à l’hôpital, victimes de coups, de jets de projectiles et de liquides acides, en même temps que du matériel syndical était vandalisé ou détruit. Cette violence qui touche aujourd’hui ces militant·e·s, précédée et accompagnée d’injures et de harcèlement, touche tous ceux et toutes celles qui s’investissent, luttent et travaillent pour organiser et défendre la classe laborieuse contre le système d’oppressions établi par la société capitaliste.

Peu importe les raisons, les prétextes ou les justifications? : attaquer des travailleurs et des travailleuses qui viennent donner de leur temps pour célébrer le 1er Mai, faire de cette journée, sinon un moment de victoire, au moins un temps de revendication contre les offensives antisociales répétées de l’État et du patronat, un temps de fierté et de solidarité entre nous tou·te·s, c’est s’en prendre à tou·te·s les militant·e·s qui ont choisi de s’organiser au sein de structures syndicales, c’est lancer un cycle de violences qui ne peut qu’aller crescendo – jusqu’où? ? –, c’est lamentablement réjouir les Lallement, Macron, Le Pen, Roux de Bézieux et consorts et leur dire « ?continuez à détruire nos acquis, on a mieux à faire? ».

Face à ces violences inacceptables et aux accents fascistes, nous apportons tout notre soutien aux camarades de la CGT.