Le Tour de France dopé à la potion de l’apartheid

Mis a jour : le jeudi 27 août 2020 à 13:55

Mot-clefs: Racisme Répression Resistances antifascisme libérations nationales fascisme
Lieux:

Quand un pays, Israël, lancé dans une folle entreprise de colonisation, enferme et réprime chaque jour les Palestiniens, quand il arrête des enfants, multiplie les meurtres de civils, torture légalement, démolit des maisons, vole des terres, humilie sur les check-points, bombarde et prive d’électricité Gaza en cage et établit des lois légalisant toutes les discriminations, comment vendre son image ?


C’est très simple et les publicitaires le savent : avec du fric ! Le milliardaire israélo-canadien Sylvan Adams en a (sa fortune est estimée à un milliard de dollars) et il le met au service de la promotion d’Israël par un marketing effréné. En 2018, il a pris en charge financièrement le fait que le Tour d’Italie cycliste démarre en Israël. En 2019, il a payé plus d’un million de dollars pour que Madonna vienne à Tel-Aviv au moment du concours Eurovision de la chanson, malgré la campagne internationale du BDS pour la dissuader. La même année, il a financé la tenue d’un match de football avec Lionel Messi à Tel-Aviv. Il fait partie des personnes pressenties pour financer le plan Kushner, le fameux « deal du siècle » de Trump.

Il a acheté une équipe de cyclisme professionnel qu’il a rebaptisé « Israël start-up nation ». Il a recruté pour 2021 Chris Froome, vainqueur de plusieurs Tours de France. Cette équipe va sillonner les routes de France à partir du 29 août.

Après avoir accueilli depuis 2017 une équipe portant les couleurs des Émirats, autre régime violant les droits humains, — quelle coïncidence, ce pays vient d’établir des relations diplomatiques avec Israël !— le Tour de France devient un instrument de propagande de l’État d’Israël !

Israël Start Up Nation n’est pas une équipe d’Israéliens et ce nom est une manipulation. Le Tour de France a supprimé depuis des décennies les équipes nationales au profit d’équipes commerciales. Mais les organisateurs du Tour acceptent d’accueillir une équipe vendant la marque Israël, c’est-à-dire une équipe de mercenaires dont le but avoué des propriétaires est de tenter d’améliorer l’image de ce pays, désastreuse en raison des crimes commis.

Israël n’est pas une start-up. C’est un pays qui en occupe un autre et détruit sa société. C’est un pays qui a légalisé l’apartheid et qui est devenu le laboratoire de toutes les technologies de la répression et de l’enfermement.

Comme l’écrit la campagne BDS France :

« Depuis 2005, le programme « Brand Israël » financé à coup de millions d’euros, est un instrument de propagande puissant pour redorer l’image d’Israël à travers la culture, le sport, le tourisme ou même les échanges universitaires .
« Pendant que les Palestiniens sont condamnés à regarder Israël faire sa promo en Europe, eux sont réprimés dans le sang et empêchés de pratiquer leur sport. »

 

Le Tour de France ne doit pas pédaler pour l’apartheid. L’UJFP proteste contre le silence du Gouvernement et de sa ministre des Sports sur cette participation d’Israël hold up nation et invite à soutenir toutes les initiatives locales pour la dénoncer.

L’UJFP poursuivra sa participation à la campagne BDS, et dans les jours qui viennent appelle à la renforcer, notamment à l’occasion du Tour de France 2020. Elle appelle à rester à l’écoute pour participer à des actions de protestation.

La Commission Israël-Palestine, pour la Coordination nationale de l’UJFP, le 20 août 2020 

Voir aussi :

L’accord avec les dirigeants despotiques des Émirats Arabes Unis ajoute un autre État policier à la ligue des amis et alliés internationaux d’Israël.

La société civile palestinienne se tient aux côtés de la majorité réduite au silence dans les Émirats arabes unis et dans le monde arabe pour condamner fermement l’accord conclu entre les dirigeants despotiques des Émirats arabes unis et d’Israël, avec le soutien de la Maison Blanche de Trump. C’est la plus grave trahison du régime des Émirats arabes unis dans la lutte pour la libération et l’autodétermination des Palestiniens.
https://www.bdsfrance.org/la-dictature-des-emirats-arabes-unis-eau-vend-les-droits-des-palestiniens-par-le-biais-dun-accord-avec-israel/
Et l'article d'Hamira Hass sur le site d'Haaretz :
Les Émirats Arabes Unis ne normalisent pas leurs relations avec l’État hébreu de l’atmosphère détendue de Tel Aviv, avec ses bars et startups, avec la normalité que l’Israélien moyen attribue à sa vie dans son pays souverain. Les Émirats Arabes Unis améliorent leurs relations avec un État qui refuse de perdre son caractère colonisateur, qui au contraire perfectionne constamment ses compétences pour maintenir le cap.
https://www.ujfp.org/spip.php?article8033

Commentaire(s)

> Lucidité : les Etatismes tuent

Tous les pays, nations, états, suivant les rapports de force, colonisent, tuent enferment oppressent, répriment, arrêtent des enfants, multiplient les meurtres de civils, torturent légalement, démolissent des maisons, volent des terres, humilient sur les check-points, bombardent et privent d’électricité, établissent des lois légalisant toutes les discriminations ...

> Donc ne parlons surtout pas des crimes contre l'humanité

ISRAEL RENFORCE LE BLOCUS DE GAZA : RASSEMBLEMENT SAMEDI 5 SEPTEMBRE À PARIS !

Aussi incroyable que cela puisse paraître, le gouvernement israélien vient d’annoncer de nouvelles restrictions de nature à étrangler davantage encore la bande de Gaza et ses deux millions d’habitants.

RASSEMBLEMENT LE SAMEDI 5 SEPTEMBRE A PARIS !

Après avoir arrêté les livraisons de fioul, de carburants et de gaz la semaine dernière, ce sont tous les biens et marchandises, à l’exception de quelques produits alimentaires et médicaux, qui sont stoppés à partir de ce dimanche.

Le seul point de passage commercial entre l’enclave palestinienne et l’extérieur est fermé par ordre militaire israélien.

Un navire de guerre israélien est installé à partir de ce dimanche à une distance de moins d’un mile, il s’est approché de la plage de Gaza et tire sur les pêcheurs de Gaza et leurs bateaux.

La marine israélienne a fermé complétement la zone de pêche au large des côtes de Gaza et cela depuis cinq jours, indique également Ziad Medoukh.

« Dix jours de bombardements israéliens intensifs partout dans la bande de Gaza, souligne-t-il. Et seulement 3 H d’électricité par jour depuis une semaine. »

A l’heure où les familles, en France, font les magasins pour acheter les fournitures scolaires à leurs enfants pour la rentrée, les familles gazaouies, sont pour dans leur majorité incapables d’acheter les fournitures de base à leurs enfants scolarisés.
« J’ai dû emprunter, des uniformes scolaires à des voisins, quelle honte pour moi ! », déclare Abu Yousef, père de 3 enfants qui a rejoint le groupe des quelques hommes qui se sont postés à la « frontière » de Gaza et d’Israël près de la « zone tampon » (la bande terre qui appartient à Gaza, mais qu’Israël a confisqué pour en faire un « no man’s land sécuritaire »).

Depuis deux semaines, une demi-douzaine d’hommes désespérés, qui se dénomment « L’unité éclairante » (Al Barq) se sont placés là pour envoyer des ballons incendiaires artisanaux sur les zones non habitées d’Israël, en général des terres agricoles, afin d’envoyer un signal aumonde, et dénoncer le blocus de Gaza.

« Nous ne savons plus quoi faire. Personne ne regarde dans la direction de Gaza. nous cherchons de cette manière à attirer l’attention sur les conditions épouvantables de ce blocus que nous subissons depuis 13 ans, qui nous prive de travail et de la possibilité de nourrir nos familles », a déclaré Abu Yousef, porte-parole du petit groupe à Al Jazeera.

« Israël répond par des punitions collectives, mais quand il ne se passe rien, ce régime ne soulage pas pour autant la vie des femmes, des hommes et des enfants qu’il tient enfermés à Gaza. L’Egypte et le Qatar ont essayé récemment d’obtenir un allègement de ce blocus inhumain et totalement injustifié, mais sans résultat », commente-t-il.

« C’est pourquoi nous envoyons ces signaux de détresse. Parce que nos enfants ne peuvent plus rester sans manger ».

Nous appelons à un rassemblement pour dénoncer cette situation scandaleuse LE SAMEDI 5 SEPTEMBRE À 15 H A LA FONTAINE DES INNOCENTS A PARIS.

> On vous voit dire des conneries sélectives

Parlons de tous les crimes contre l'humanité !

De TOUS !

Comme aussi les crimes contre l'humanité d’Israël ou du Hamas ou des islamistes de Gaza ou d'ailleurs !

> la machine à faire supprimer les commentaires est lancée

on peut pourrir n'importe quel article avec ces conneries de café du commerce

comme il y aura toujours "d'autres" crimes contre l'humanité on ne pourra jamais en dénoncer aucun

on voit les crimes dont vous ne voulez pas qu'on parle

ce genre de spam n'est là que pour empêcher tout article gênant

> Le député Meyer Habib et l’extrême droite au secours de l’équipe israélienne qui participe au Tour de France

Du 29 août au 20 septembre, le Tour de France accueille pour la première fois une équipe israélienne mal-nommée « Israël Start-Up Nation ». La particularité de cette formation est d’assumer participer à cet événement non pas pour des raisons sportives mais pour des raisons politiques. Dans l’extrait vidéo ci-dessous, son fondateur Sylvan Adams l’assume clairement : « Ma marque c’est de promouvoir le pays d’Israël ».

Face à un tel scandale, le Collectif Palestine Vaincra et de nombreuses organisations de soutien à la Palestine se mobilisent pour dénoncer cette opération politicienne de promotion de l’apartheid israélien. Dans un thread sur Twitter nous revenons notamment sur le sort fait par l’occupation israélienne aux cyclistes palestiniens qui se voient de fait interdit de toute participation à des événements sportifs de ce type :

Le début de la campagne de mobilisation contre la présence de cette équipe israélienne a connu un large soutien notamment sur les réseaux sociaux. Ceci n’a pas manqué de réveiller les partisans du gouvernement d’extrême droite israélien. En effet, des groupuscules violents et racistes comme la Ligue de Défense Juive ont immédiatement réagi en soutenant l’équipe.

C’est le cas également du député français Meyer Habib qui tente d’intimider les organisations qui se mobilisent contre la présence des ambassadeurs de l’apartheid israélien au Tour de France dans une logorrhée grossière et mensongère sur les réseaux sociaux.

Rien d’étonnant à cela quand on sait que Meyer Habib est un grand ami de Netanyahu et que le premier ministre israélien a fait du succès de cette équipe une affaire personnelle.

https://palestinevaincra.com/2020/08/le-depute-meyer-habib-et-lextreme-droite-au-secours-de-lequipe-israelienne-qui-participe-au-tour-de-france/

> Amplifions la campagne BDS

Depuis plus de onze nuits, les forces militaires israéliennes bombardent Gaza, terrorisant ses deux millions d’habitants palestiniens, qui vivent dans la plus grande prison à ciel ouvert du fait du siège israélien qui dure depuis 13 ans. L’excuse d’Israël cctte fois-ci est l’envoi depuis Gaza de ballons incendiaires, qui ont causé des incendies sur les terres agricoles de colonies israéliennes près de la barrière militaire qui encercle Gaza.

La majorité absolue des résidents de Gaza sont des descendants des plus de 750 000 réfugiés palestiniens victimes de nettoyage ethnique – par les milices sionistes puis plus tard par l’armée israélienne – durant la Nakba de 1948.

Les attaques israéliennes ont endommagé des maisons et des infrastructures civiles, dont une école primaire dans le camp de réfugiés de Shati, géré par l’Agence de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (l’UNRWA), bombardée à l’aube le 12 août. L’UNRWA a contesté l’affirmation d’Israël que cette attaque avait été « accidentelle », étant donné que les coordonnées de toutes les structures des Nations Unies sont transmises aux autorités d’occupation israéliennes et régulièrement mises à jour.

La chute d’un missile israélien sur l’école quelques heures avant son ouverture a évité le massacre des enfants et de leurs enseignants, mais l’idée de ce qui aurait pu se passer a causé une panique généralisée parmi les enfants réfugiés.

Cette nouvelle vague de bombardements sur Gaza coïncide avec le sixième anniversaire du massacre israélien, en 2014, de plus de 2 250 Palestiniens, dont 551 enfants, durant une attaque militaire prolongée. Une déclaration signée à ce moment par plus de 140 chercheurs en droit international et droit pénal, des défenseurs des droits humains, des experts juridiques et autres affirmait que « La plupart des lourds bombardements qu’a subi Gaza récemment n’ont pas de justification militaire plausible et semblent plutôt viser spécifiquement à terroriser la population ».

Une enquête des Nations Unies de 2019 sur les attaques israéliennes contre des manifestants palestiniens non armés participant à la Grande marche du retour, lancée le 30 mars 2018, affirmait qu’il y avait « de bonnes raisons de penser que les snipers israéliens visaient des journalistes, du personnel sanitaire, des enfants et des personnes handicapées, sachant qu’ils étaient aisément identifiables comme tels ». Le rapport de l’ONU concluait que « Ces violations graves des droits humains et du droit international pourraient constituer des crimes de guerre ou des crimes contre l’humanité ».

Ces crimes perpétrés de manière répétée par Israël contre une population civile captive, qui ne peut s’échapper nulle part, ne peuvent se continuer dans l’impunité que grâce à la complicité des gouvernements occidentaux, en particulier des États-Unis, du Royaume-Uni et de l’Union européenne, et avec la complicité de certains régimes arabes despotiques.

Toute tentative de « normaliser » les relations avec Israël, ou de prétendre « continuer comme à l’habitude » équivaut à un soutien matériel à la continuation de l’apartheid et des massacres contre les Palestiniens.

> les antisémites, on vous voit !

Parlons de tous les états qui sont des crimes contre l'humanité !

De TOUS !

Comme aussi de tous les crimes contre l'humanité d’Israël ou du Hamas ou des autres islamistes de Gaza ou d'ailleurs !