Pique-nique anti-confinement

Mis a jour : le samedi 21 mars 2020 à 10:48

Mot-clefs: Guerre contrôle social
Lieux: grenoble

 

La FIN DE L 'HUMANITÉ étant la chose la plus souhaitable vu la médiocrité crasse des humains, et les désastres qu'ils provoquent en détruisant la planète et ses habitants non humains, pourquoi ne pas montrer aux institutions, paralysées par un virus qui au moins régulerait la population mondiale et commence déjà à provoquer la réduction de la pollution environnementale et à faire foirer leur économie avec l'arrêt de certaines usines, que nous on s'en fout de leurs problèmes provoqués par leur mondialisation, leurs foutus avions ou croisières qui amènent des hordes de gros bourges, diplomates, touristes, hommes d'affaires, militaires, qui ont disséminés un virus aux quatre coins du monde.

 

1803202019_0001369-medium

 

C'est l’élite mondiale qui a propagé ce virus ... qui prend l'avion pour aller en Asie ou une croisière pour traverser les mers asiatiques (ou prendre une croière tout court !) Encore une fois, ce seront les pays les plus pauvres qui vont en chier le plus, en n'ayant pas de système de santé adéquate pour faire face à une pandémie, tandis que nous on a nos petits gels hydroalcooliques, la possibilité de se laver les mains, et des masques de protection, et qu'on peut se permettre de ne pas travailler tout ce temps sans crever de faim. Des gens en sont à se battre pour des rouleaux de PQ ici, alors qu'une bonne partie de l'humanité n'utilise même pas ce produit de luxe. [...]

Commentaire(s)

> *

Seulement à Grenoble ?

> .

Personne t'empêche d'en faire ailleurs !
Mais vaut mieux pas picoler, parce que ça sera difficile de fuire la bleusaille qui va contrôler qui a son droit de respirer l'air pollué de nos villes.

Ça fait scénario de SF tout ça !

> ..

C'est possible d'être con et égoïste à ce point ?

> boloss

C'est un troll ?

> La honte!

Je ne trouve pas d'insuste assez claire pour vous dire ce que je pense de votre texte de merde!
Si vous avez envie de vous foutre en l'air en vous co-contaminant, faites le, ça ne pose pas de problème. Mais faites le discrètos, entre vous, en vase clos. Sans mettre d'autres personnes en danger par vos connerries suicidaires!
Que vous considériez que la vie des gens ne vaut rien et que c'est juste de la merde est une chose, mais que vous revendiquiez qu'on doit toutes et tous crever en faisant la fête (bio bio végan petits bourgeois votre fête...) avec vous en dit long...
Vu la considération que vous avez pour nos vies, vous ne valez pas mieux que les ordures qui nous gouvernent!

Comment indymédia peut laisser publier pareil merde ?

> Eugénisme

"La FIN DE L 'HUMANITÉ étant la chose la plus souhaitable vu la médiocrité crasse des humains (...)"

Ce début de phrase écrite au premier degré à elle seule aurait due inciter les modo à envoyer le texte https://nantes.indymedia.org/articles/49298 dans la rubrique refusés. Car cette phrase exprime la pensée eugéniste de l'auteur.ice.

Cette phrase est la première d'un texte qui propose aux personnes de se retrouver pour faire la fête (attention, sans alcool pour pouvoir échapper aux flics, végan... bien petits bourgeaois je trouve...) sans plus se préoccuper d'éventuelles mesures qui pour moi simplement relèvent de la notions de survie. La sienne propre et celle de toutes les personnes croisées ultérieurement.

Commenter tout le texte phrase par phrase est possible, mais je n'en ai pas l'énergie. Il s'uffit d'ailleur de le lire (et d'en lire les commentaires).

Comment est il possible que indymédia nantes accepte cette publication?

Est ce pour se rapprocher d'une partie des habitant.e.s de certains quartiers qui ne supportent pas cet augmentation de la pression répressive et qui refusent de se conformer aux injonctions venues de plus haut?

Ou bien est pour une autre raison?

Merci de vous explique la dessus, car publier un article clairement eugéniste n'est pas pour moi inclu dans la charte d'indy nantes...

J'espère cet article contradictoire est assez étoffé pour justifier sa publication, ainsi que celle d'une réponse claire, qui fera suite à une consultation entre vous les modo (et non pas à l'arbitraire d'une seule personne).

> Modération

Je ne suis pas d'accord avec le texte.

Mais là, en période de psychose, de contrôle social, d'appel à la délation et de parano généralisés, je pense que c'est encore moins le moment que d'habitude de censurer des textes.

Perso, je respecte scrupuleusement le confinement. Mais ça me semble précieux, vitale même, de se confronter à des idées différentes. D'essayer de prendre du recule sur la situation, d'envisager plusieurs points de vues (perso, je me rends compte que j'ai beaucoup de mal à ça).

Pendant qu'on reste confiné chez nous, pleins de grosses entreprises continuent à faire travailler des milliers de gens serrés les uns contre les autres. Penicaud s'indigne contre les entreprises du bâtiment qui s’arrêtent de travailler et préconise la reprise du travail.

Les parcs qui étaient pourtant presque déserts sont maintenant interdit. Pourquoi ? Si il y a des trucs indispensable à maintenir malgré l'épidémie, c'est bien les mouvements de critiques sociales.

Pourtant, en ce moment, c'est l’État qui décide ce qui est important (travailler dans le bâtiment alors qu'il n'y a parfois qu'un seul chiotte pour soixante travailleureuses) et ce qui ne l'ai pas (discuter à quelques-uns dans un parc)

Transgresser le confinement, je ne pense pas que se soit une bonne idée. Mais s’empêcher d'y penser, d'en discuter et tout ramener à une dimension morale, je suis absolument certain que c'en est une mauvaise.

C'est pour ça qu'on a une charte. Détester l'humanité n'est pas hors-charte, appeler à des conduites potentiellement irresponsables n'est pas hors-charte parce qu'on refuse de se trouver dans la position de devoir juger ce qui est responsable et ce qui ne l'ai pas. Surtout que, moi, en ce moment, je suis bien paumé et j'aurai du mal à faire ça.

> Merci pour la réponse (et pour la publication de ma demande, même si c'est dans les comm)

Merci pour cette réponse (qui émane apparemment d'une seule personne). Merci donc à cette personne pour avoir pris le temps de l'écrire.
Je suis entièrement d'accord avec le dégoût qu'inspire ce cote répressif allucinant qui va avec le confinement (idée de guerre avec tous les termes militaires qui accompagnent, les couvres feu aujourd'hui appliqués dans certaines villes et les lois anticonstitutionnelles proposées dernièrement, tout ça, ça fait très peur...). C'est très difficile de dépasser cet aspect pour accepter de rester éloignéEs de sa famille, ses amiEs, bref de réduire ses liens sociaux. Mais personnellement, je sais pourquoi je le fais, et que ce n'est pas par obéïssance, pour me plier aux décision d'un état que je sais bien moins innocent que les virus. Je me suis appliqué au confinement avant ces ordres puants.
Mais là, je trouve que ce texte n'aide pas à construire une pensée autre qu'eugéniste. Il n'apporte pas d'espoir. Il défend un truc que je trouve débile, égoïste, lâche et mortifère!
ça me débecte et me révolte aussi de savoir que des personnes s'exposent, sans soins ni protections, pour des boulots qui au final ne sont même pas indispensables. ça me dégoute comment sont traités les exiléEs, les gens vivant dans la rues, les conditions en prison sont terribles, en CRA c'est catastrophique ... Bref, oui, dans beaucoup d'endroits il se passe des choses affreuses. Et dans ces endroits, plein de gens veulent vivre malgré tout! Avant d'appeler à la mort des personnes, il faudrait leur demander si elle ont envie de vivre ou de mourir. Faire des pic-nics végan, ça fait gentil tout plein, mais si c'est pour en même temps appeler à la catastrophe et à la mort généralisée en style "no futur" pour toutes et tous, c'est juste de la merde et je ne comprends pas, mais alors vraiment pas qu'on puisse laisser ça s'exprimer ici...

> postscriptum

Et moi aussi je suis bien paumé...

> Comment les taulards interprettent iles ce texte?

Et aussi, comment les personnes qui sont les plus exposéEs peuvent prendre ce texte? Ce n'est pas vraiment solidaire je trouve, même si certainEs nantiEs qui batifolent dehors vont affirmer le contraire...
Et les soignantEs qui ont le courage d'aller chaque jour mettre leur vie et celle de leurs proches en danger, qu'en pensent ilEs de ce texte qui est paru et reste sur indy???
Ou se situe donc ici la censure vis à vis de la parole de ces personnes...? Ce n'est peut être pas pour rien qu'ilEs ne s'expriment pas ici...

> commentaire caché

Un commentaire confus a été caché

> c'est quoi un commentaire confus ?

ça serait bien de nous informer pour pas qu'on croie que c'est tout simplement une censure

> c

C'est pas nouveau, on n'a plus le droit de dire "vegan" sans être taxé de petit bourgeois (sur un site où tout le monde est muni d'un ordinateur, en plus).

Répétons-le : ce raccourci vegan-bourgeois est insultant et idiot.
- Être vegan c'est être contre les oppressions. Vous vous foutez de la gueule de celleux qui changent radicalement leur mode de vie pour être moins opressif.ve.s, il est là votre humour ?
- Bouffer vegan ne veut dire ni manger bio (ce qui devrait être la norme, parenthèse), ni bouffer ce que nous sert l'agro-industrie. Drôle de fierté que celle de consommer les produits issus de l'abattage.

Merci bisou

> stupidite égoïste

Je sais pas qui a pondu cette daube, mais quel bande d'égoïste illuminé ! Vous vous prenez pour qui en fait ? Va falloir redescendre sur terre et arrêter de planer dans vos têtes ... A défaut d'être claqué politiquement cest dangereux et inutile voir même contre révolutionnaire. Et ça se permet de cracher sur les initiatives de solidarité de quelques uns ? Regardez vous dans un miroir et réfléchissez avant de parler. Ce genre de torchon manene a être dégouté de l'anarchisme.

> Mort de rire

Très drôle cette querelle de crétins... Entre des débiles décroissants ... vegans peut-être ? Qui prônent une extinction de la race humaine et des confinés serviles et obéissants !
PS: pour les partisants de l'extinction humaine : Soyez cohérents, commencer par vous même ! Même confinés, les moyens du techniques ne manquent pas !
Quelle rigolade ! À ce niveau de débilité, l'opposition au système ne vas pas lui faire mal au cul !

> Rien ne change...

Rien n'a changé depuis Lénine. Les nouveaux toto-vegan-bobo sont toujours aussi ridicules et loin des préoccupations de la grande majorité de la population.
Quel délire petit-bourgeois que ce texte ! Vous êtes les meilleurs alliés des gouvernants et de la répression puisque vous ne faites que décrédibiliser les alternatifs et les révolutionnaires et donnez toujours plus de prétexte au pouvoir pour faire plus de répression.

PS : pour des rebelles, un pique-nique sans drogue, alcool ni merguez, qu'est-ce que c'est triste !