ZAD de la Dune : Jean-François patauge dans la gadoue !

Mis a jour : le samedi 7 décembre 2019 à 12:43

Mot-clefs: Ecologie
Lieux: brétignolles-sur-mer

Normandelière et Bâtiment BVSP : Jean-François patauge dans la gadoue !

Ce vendredi matin du 6 décembre, sous haute protection policière, Jean-François Biron et son équipe municipale ont assuré le spectacle sous le regard moqueur des gardiens de la Dune et de nombreuses personnes.
Voir la vidéo sur Facebook

Voir aussi les commentaires sur Facebook

L'opération consistait à enlever la barricade d'arbustes obstruant l'accès à la grange de BVSP probablement pour réinstaller les partisans du port qui se réveillent actuellement d'un long sommeil (voir leur blog ordurier)
De nombreux moyens ont été mobilisés pour une opération qui semblait facile : 1 pelleteuse, 2 camions, 4 employés municipaux, 20 gendarmes mobiles harnachés.

Le résultat : une pelleteuse embourbée, l'opération a tourné au ridicule pour Jean-François Biron et son équipe municipale. Nous pensions que Christophe Chabot et sa bande maîtrisaient tout !

Photo_intervention-medium

Normandeliere_17h-medium
nouvelle barricade devant le bâtiment de BVSP

Ouest-france_07_12_2019_03-medium
Ouest-France du 6 décembre 2019. Port-Brétignolles. Une barricade momentanément déblayée

Interrogations posées par l'opération de ce matin L'objectif de cette opération n'était-elle pas de provoquer la réaction des gardiens de la Dune pour qu'il y ait confrontation avec les gendarmes mobiles présents sur le site ? Pourquoi vouloir réinstaller BVSP dans des locaux, qu'ils ont abandonnés depuis longtemps, si ce n'est pour provoquer la confrontation avec les gardiens de la Dune ? Christophe Chabot et sa bande veulent discréditer les opposants et les gardiens de la Dune, ils ont besoin d'une confrontation physique pour ça et ils font tout pour la provoquer : opérations sur le terrain, tracts d'attaques personnelles, ... Malheureusement pour eux, les opposants et gardiens de la Dune ne répondent pas à leurs provocations 
Petit Nota

Il y avait une autre opération qui devait être réalisée ce matin sur la ZAD, un géomètre assermenté devait faire des relevés des constructions en bois. Le géomètre n'est pas venu et c'est un agent municipal, sans aucune expérience et sans aucune couverture juridique, qui a fait les relevés. Du travail d'amateur !

Dernière Info - le fiasco de l'opération municipale

A 17H, une nouvelle barricade était érigée devant le bâtiment de BVSP

Vont-ils de nouveau intervenir demain ?

Link_go https://veillenormandeliere.blogspot.com/2019/12/normandeliere-et-batiment-bvsp-jean.html

Commentaire(s)

> Article de Veille normandelière concernant ce matin

Après la journée cauchemardesque d'hier, les pro-ports ont décidé de passer à l'action ce matin et leurs intentions paraissaient claires : provoquer une réaction des "zadistes" afin que les gendarmes puissent intervenir.

Ce matin, les pro-ports ne sont pas venus à la Normandelière pour nettoyer les abords du bâtiment de BVSP, un tractopelle était là pour ça. Les pro-ports étaient une cinquantaine, ont insulté les "zadistes", sont entrés dans le bâtiment de la ferme, sont restés aux fenêtres, puis sont repartis au bout d'une trentaine de minutes. Leur intention était manifestement de provoquer les "zadistes".
Le service d'ordre était à peu près le même qu'hier, quelques 30 gendarmes bien équipés

La situation sur le site de la Normandelière devient de plus en plus tendue et la responsabilité en incombe à Christophe Chabot. Sans son projet de port, sans son massacre de la dune de la Normandelière, il n'y aurait jamais eu l'implantation d'une Zone A Défendre à la Normandelière.

En menant des actions non violentes, les "zadistes" ont permis l'arrêt des travaux et ont permis d'avoir un retentissement médiatique national. Il ne faut pas l'oublier

Les "zadistes" ont établi, jusqu'à maintenant, des liens de confiance avec la population locale, opposée au projet de port de plaisance, dans un esprit gagnant/gagnant.

Ces liens de confiance sont essentiels dans une période où le projet est arrêté, au moins jusqu'en mai 2020, pour que la ZAD puisse continuer d'exister.

Comment maintenir ces liens de confiance, ce pourrait être un thème de débat de l'Assemblée Générale de la ZAD de ce samedi 7 décembre à 17 heures ?
Tous ceux qui partagent nos valeurs sont invités à participer à cette Assemblée Générale où tout peut être débattu

https://veillenormandeliere.blogspot.com/2019/12/normandeliere-et-batiment-bvsp-les-pro.html