[33] Zone du Dehors: Onze maisons occupées depuis le 11/11

Mis a jour : le lundi 26 novembre 2018 à 13:29

Mot-clefs: / quartiers populaires squat logement immigration sans-papieres frontieres
Lieux: saint-médard-en-jalles

A deux pas du centre-ville de Saint-Médard-en-Jalles (périphérie de Bordeaux Métropole), onze maisons d’Ariane Groupe (fusées et missiles nucléaires SA) sont occupées par des solidaires, des jeunes et des familles migrant.e.s depuis le 11 novembre.
A ce moment, 13 maisons sont intégrées dans le collectif.

Zdd-medium

16/11 – Parce-que sans toit, rien n’est possible.
Nous, collectif Zone Du Dehors, composé de plein de gens divers, (nous) occupons (de) ces modestes habitations (lâchement) abandonnées par le groupe Ariane, allée Dordins, à St Médard en Jalles.
Notre démarche est soutenue par plein d’assos sympas (et par les voisin-e-s) dont tu trouveras une petite liste sur ce papier. Bien que nos allures soient peu communes, nous sommes très gentils.
Viens partager un café avec nous !
Parce-que sans toi, rien n’est possible…

25/11: Allée Dordins – “analyses des sols” / forages prévus par Ariane Groupe dès le 27/11
On s’interroge à propos d’une analyse des sols qu’Ariane Groupe a prévu de faire sur l’ensemble de la zone (dans l’enceinte de chaque résidence, et sur la route de l’allée Dordins). Des personnes représentant Ariane Groupe – une juriste, et le directeur de l’aménagement – se sont présentés à deux reprises en début et fin de cette dernière semaine, nous informant de cette entreprise présentée comme une recherche de cuves de fioul / résidus dangereux issus de bombardement de la 2ème Guerre Mondiale. Ils auraient fait les mêmes recherches il y a dix ans.
D’après le peu d’informations communiquées, il s’agirait dans un premier temps – Mardi 27/11, et jusque vendredi – de venir établir les marquages en prévision de forages (des dizaines de trous sur toute la zone, de 6m de profondeur et 1m de diamètre).

Nous n’en savons pas plus sur le dispositif, des questions se posent :

– Comment vont s’effectuer les marquages,
– combien de machines prévues, moyens humains déployés
– quel périmètre de sécurité éventuel autour (impliquerait peut-être de devoir sortir des maisons, il nous a été dit que ce ne serait pas le cas)
– Quelles nuisances à la vie du quartier pourraient se présenter en conséquence et lors de la mise en place et l’utilisation de ces analyses préliminaires (accès et stationnement, dégradation visuelle, permis de démolition, présentation du projet immobilier)
– Quelles réactions à prévoir dans le cas où des habitant.e.s refusent de laisser entrer sur leur lieu de résidence les personnes venues dans ce cadre ?

D’autres éléments nous interpellent :

– On a été informé.e.s qu’un élément concernant la zone, son périmètre et son contexte, a été récemment modifié, facilitant l’établissement du permis de démolir ou de construire, comment en savoir plus ?
– Où trouver plus d’information sur le contexte de la Zone (classée Natura 2000, zone humide ?) et les implications juridiques qui en découlent ?

Durant la venue du binôme d’Ariane Groupe, on a pu avoir l’impression d’être en train de subir des pressions lors de l’évocation de l’assignation au tribunal qui n’était pas encore déposée et qui, disent-ils, a été fortement demandée par leur contact à la Préfecture.
On pourrait déduire que leur position sur notre occupation pourrait être variable en fonction de notre disposition à les laisser entreprendre les manœuvres souhaitées jusqu’à la vente des logements… qui requiert, selon le compromis de vente signé avec la Ville et la Métropole, que ces logements soient vacants – l’expulsion de ces nouveaux résident.e.s, et, en conséquence, la démolition de ces logements.

Ce qui, naturellement, va à l’encontre de notre intérêt, sans qu’aucune solution amiable face à l’établissement paisible de ces nouveaux résident.e.s soit proposée, comme par exemple ont été évoquées:

– le gel de la plainte et de l’ assignation au tribunal le temps d’entamer des négociations ou à minima jusqu’à la fin de la trêve hivernale;
– le gel des recours de “commandement de quitter les lieux” jusqu’au relogement des familles, ou jusqu’aux prochaines élections municipales de Mars 2020;
– des gestes publiques de discussion et médiation par Ariane Groupe avec la mairie de Saint-Médard-en-Jalles, Bordeaux Métropole et Préfecture, autour du sujet des familles sans logement et de l’avenir de ce quartier.

La situation a été évoquée dimanche lors de la discussion de quartier avec beaucoup des nouveaux habitant.e.s de l’allée Dordins, les préoccupations sur ce chantier ont fait évidence et du coup on attend des nouvelles pour la 3ème venue de la délégation d’Ariane Groupe ce lundi.

De cette discussion du dimanche est aussi ressortie l’invitation pour être présents mardi matin dès 08:30 sur l’allée Dordins, pour boire un café solidaire, surveiller la tenue de ces travaux et vivre encore une paisible semaine d’automne dans ce quartier.
Ramenez vos râteaux à feuilles mortes, de quoi grignoter et votre joie
de vivre!

Dimanche 25 Novembre.
La Zone du Dehors
https://zonedudehors.noblogs.org/

Des squats à Bordeaux https://radar.squat.net/fr/groups/city/bordeaux/type/squat
Des groupes à Bordeaux https://radar.squat.net/fr/groups/city/bordeaux
Des événements à Bordeaux https://radar.squat.net/fr/events/city/Bordeaux

Link_go Zone du Dehors

Email Email de contact: zonedudehors_AT_riseup.net

Commentaire(s)