[Nantes - 22 sept] Manif pour un accueil digne et inconditionnel des exilé-es

Mis a jour : le vendredi 21 septembre 2018 à 13:27

Mot-clefs: Resistances / précarité squat logement immigration sans-papieres frontieres exclusion chômage
Lieux: Nantes

samedi 22 septembre à 15h au square Daviais

Retour par ici sur l'expulsion-communication encore une fois bien dégeulasse de la mairie quand c'est pas par la préfecture.

42213876_304063746849438_6687675464724512768_n-medium

40551589_948219395365848_6972334141777903616_n-medium

Depuis plus de 3 mois, ce sont 450 personnes qui vivent dans des conditions indignes au Square Daviais : une seule toilette fermée la nuit, pas de douche, une prise en charge alimentaire en dessous des besoins journaliers ...

Des bénévoles et des associations se sont mobilisés pour apporter une aide : petit-déjeuner par l'asso Rahim, aide juridique et administrative par les bénévoles, installation de deux douches, distribution de vêtements, aide aux rdv médicaux, cours de français, distribution de 500 repas chauds tous les soirs par les équipes de l'Autre Cantine dont Un Bout de Chemin, la Team Soudan, la Team Carterie, la Cantine de Clisson etc ...

En face les pouvoirs publics ont refusé tout dialogue et ont expulsé à plusieurs reprises les exilé-es sans proposer de solution de relogement.

Nicole Klein a clairement affirmé refuser tout ouverture de nouvelles places d'hébergement et donc assume de laisser à la rue des centaines de personnes.

Johanna Rolland avait affirmé ne pas expulser Daviais, mais a déposé cette semaine un recours dans le sens inverse en torpillant la demande de plusieurs assos (La Cimade, LDH, le MRAP ...) auprès des pouvoirs publics : faire un audit des bâtiments vides à Nantes pour proposer des relogements.

La solution temporaire ? Des gymnases ! Hors, un gymnase n'est pas un logement !

Les promesses de relogement seront-elles tenues ?
L'attribution des logements sera-t-elle inconditionnelle ou les dublinés et ceux en situation irrégulière seront-ils de nouveau laissés à la rue ?

De nouvelles personnes arrivent tous les jours à Nantes, si elles ne peuvent avoir accès à l'hébergement en gymnase, seront-elles condamnées à dormir à la rue ?

La mairie assure prendre en charge la question alimentaire, est-ce que cela sera à nouveau des distributions de clubs sandwichs au thon ?

Quant est ce que la mairie arrêtera d'expulser afin d'ouvrir le dialogue avec les exilé-es ? Et enfin, à quand une véritable politique d'accueil des exilé-es à Nantes ?

Assez des expulsions !

Pas de gymnases mais des logements !

Des papiers pour toutes et tous !

Commentaire(s)

> Commentaire caché

Un commentaire défendant la ville de Nantes malgrès son inaction (enfin, en dehors d'expulser les gens) a été caché.

> Pourquoi ?

Pourquoi la censure du post défendant la mairie de Nantes ? Cela aurait ete intéressant de voir l'argumentaire quitte à le defaire s'il est bateau. Là clairement ça fait censure liberticide.

> Un point sur le week-end

Un point sur le week-end :

- Une belle manifestation d'environ 2 500 personnes samedi pour réclamer des logements et des papiers pour tous et toutes, ainsi que la mise en place d'une vraie politique d'accueil des exilé-es à Nantes

- Dans les gymnases : la situation varie d'un lieu à l'autre. Certains doivent quitter le gymnase à midi après la distribution de sandwichs, d'autres dès la fin du petit-dèj et mangent dehors le midi. Beaucoup ferment l'après midi et il faut revenir à 18h. C'est extinction des lumières à 22h30 et fin des discussions à 23h .... Pas de possibilité de rentrer après 23h.

- Pas de repas chauds, seulement des sandwichs au thon et des chips avec des petits gateaux midi et soir.

- Nous continuons à distribuer des repas chauds, tous les soirs au Skate Park à 20h. Nous avons diminué le nombre de repas car c'est compliqué pour les exilé-es, dispatchés un peu partout, de venir et d'être rentrés pour 22h.
Depuis jeudi soir nous avons distribué 900 repas et l'asso Rahim 200.

- Ce dimanche soir, environ 20 personnes dormaient encore dehors donc au moins 1 mineur.

- Samedi, l'association Bethléem nous a fait un don de 6 tonnes de nourriture !!! Nous avons pu en distribuer dans plusieurs squats et à un camp de Roms.

Merci à toutes les personnes qui sont venues nous aider pour le ménage !!!!