Nantes: Occupation avec les exilé.e.s besoin de soutien

Mis a jour : le mercredi 30 mai 2018 à 00:17

Mot-clefs: contrôle social / squat logement immigration sans-papieres frontieres
Lieux: bréa ehpad Nantes

Rapides nouvelles de l'occupation de l'ancien EHPAD de Bréa par les exilé.e.s à la rue.

Fil info 28/05

  • 18h Suite à une bagarre au couteau, les flics sont présents à Bréa. Des officiers de police judiciaire vont rentrer à l’intérieur "faire des constatations" pour procéder "plus tard à des interpellations".
  • 17h50 : Les CRS sont à Bréa, les pompiers aussi, peur que ça dégénère, besoin urgent de renforts !

38919279010_c7b5a830c3_z-medium

Depuis le 8 mars dernier, l'ancien ehpad de Bréa est occupé par des exilé.e.s sans abris. En quelques mois le lieu s'est bien rempli tant les besoins en terme de logement des exilé.e.s dans ce foutu pays est incroyable. Ainsi avec ou sans papiers, mineurs, majeurs, isolé.e.s ou en famille, avec ou sans emploi, en demande d'asile ou non, ce sont au moins 350 personnes qui s'entassaient à Bréa...

Aujourd'hui, une assocation est chargée par la préfecture de reprendre la gestion du lieu. Depuis quelques temps elle procède à des enregistrements des occupant.e.s, 500 auraient été répertorié.e.s mais nous savons aussi que beaucoup ont refusé ce fichage, une centaine de personnes peut être... En ce moment même (28/05) une réunion à lieu entre la préfecture et les associations et il semblerait que les CRS qui rôdent en ville se tiennent prets à "intervenir autours de Bréa en cas de besoins"...

Hier un début d'incendit s'était déclaré dans le garage de l'ehpad, un feu éteint avant même l'arrivée des pompiers, sans gravité mais qui a permi de faire évacuer le bâtiment ! La veille déjà, avec la mise en place d'un tri à l'entrée effectué par une boîte de sécurité, nombre d'exilé.e.s et de soutiens avaient haussé le ton et obtenu à plusieurs moment des entrées, d'accéder aux affaires, de trouver des solutions de relogement... Hier se sont donc 8 camions de gendarmes mobiles qui ont été envoyer pour "sécuriser" la ré-installation des évacué.e.s de Bréa, sur présentation de leur carte bien sûr, donc tri, donc plusieurs dizaines de personnes sur le carreau...

Dans l'après midi, dans la soirée et dans la nuit, des soutiens sont passé.e.s dire leur colère. Ainsi une cinquentaines de personnes, exilé.e.s et soutiens ont passées la nuit devant Bréa, devant les forces de l'ordre se relayant pour trier l'accès à ce lieu d'occupation, populaire, sans gestionnaire, certe très imparfait, mais accèssible sans conditions... Les gens sont restés face aux flics jusqu'à 7h du matin, les exilé.e.s ont dormis dans la rue même.

Pour le moment la plupart des relogements qui ont eu lieu sont des relogements temporaires, quelques nuits d'hôtel...

On essaye de donner plus d'explications et plus de nouvelles plus tard. En attendant si vous voulez soutenir, restez vigilant.e.s et tenez vous prêt.e.s, des appels vont surement tourner...

Sans vous nous sommes sans toit !

Link_go Nantes avec les exilé.e.s

Link_go CRAN

FB comité de réquisition et d'action nantais

Commentaire(s)

> Fil info

Fil info 28/05
17h50 : Les CRS sont à Bréa, les pompiers aussi, peur que ça dégénère, besoin urgent de renforts !

18h Suite à une bagarre au couteau, les flics sont présents à Bréa. Des officiers de police judiciaire vont rentrer à l’intérieur "faire des constatations" pour procéder "plus tard à des interpellations".

> Soyons honnête

L'ancien Hepad est prévu pour accueillir 120 personnes

Actuellement il y a au minimum 500 personnes à l'intérieur, soit une surpopulation de 380 personnes.

Ce qui crée des problèmes, de nombreux problèmes, dont des problèmes de sécurité, d'hygiène, de sécurité des infrastructures du batiment, ...

Au lieu d'appeler des renforts, il faut chercher et proposer des solutions réalistes, salubres, et dignes pour les migrants dans d'autres endroits.

On s'indigne de la surpopulation carcérale, ce n'est pas pour la reproduire dans cet ancien Hepad.

Soyons logique et digne pour ceux que l'on défend.

Et si chacun de vos renforts accueuillait un ou des migrants le temps de trouver une ou des solutions qui tiennent la route !!!

> à dignité

Ceux qui donnent temps et énergie pour aider les autres font ce qu'ils peuvent et méritent autre chose que des leçons et critiques stériles. Les migrant-es comme les militant-es bénévolles qui se mobilisent seraient très heureux d'avoir plus d'espace pour loger. Des appels auprès des proches ont déjà été fait mais ce n'est pas suffisant. Vous pouvez donc plutôt proposer de l'hébergement : https://nantes.aveclesexiles.info/
Sinon, si vous ne pouvez rien apporter d'autre que ces critiques stériles, ayez la dignité de la retenue... Merci.

> Commentaire caché

Un commentaire faisant l'apologie des "forces de l'ordre" a été caché.

> Commentaire caché

Un troll pro-police et nationaliste pointe le bout de son nez, alors on a caché son commentaire et on les a passé en modé a priori. Je crois que le site du figaro serait bien plus intéressé par ces commentaires...