S’empressant de le dématérialiser, la Région suspend le Pass contraception. Les jeunes ligérien-ne-s n’ont qu’à raquer pour se protéger !

Mis a jour : le jeudi 10 mai 2018 à 13:24

Mot-clefs: Santé / précarité culture genre exclusion chômage sexualités contraception jeunes région pdll pass pack1530 retailleau dématerialiser
Lieux: de la loire pays

Depuis janvier, le chéquier du Pass Prévention contraception a disparu des lycées, des centres de planification et d'éducation familiale (CPEF), des centres de formation d'apprentis (CFA), des établissements régionaux d'enseignement adapté (EREA), des maisons familiales rurale, des missions locales, des maisons de santé pluridisciplinaires et des pharmacies de la région. Subitement non-renouvelé par le conseil régional des Pays de la Loire, « suspendu » comme ils préfèrent le sermonner, j'ai appelé leurs bureaux pour réclamer mon dû, pour entendre leurs (li)vides justifications, pour interroger qu'advenait-il des milliers de jeunes ligérien-ne-s qui n'ont plus accès à de la contraception, des analyses et des consultations médicales gratuites et anonymes.

Pass-medium

Je viens d'avoir la région de Retailleau* au fonetel, concernant la subite disparition du Pass Prévention contraception, et du Pass Culture & sport, deux dispositifs d'aide financière aux jeunes qui n'ont pas été renouvelés après décembre 2017.

Je tombe sur une dame m'annonçant que ce n'est qu'une suspension, que ça va revenir à la rentrée, sous une forme dé-ma-té-ria-li-sé. Je suis conquis. Elle m'explique avec conviction que ça demande un travail informatique important, me baragouinant même d'un « process » plus long que prévu (crazy life). Selon elle, c'est innovant ce que fait la région, les autres ne le font pas, sous-entendre que l'innovation prévaut sur la suspension pendant plusieurs mois d'aides contraceptives aux jeunes. Elle me sermonne que ça sera directement sur le smartfone, super !, donc ça sera bien plus en adéquation avec le mode de vie des jeunes (le fameux), que les chèques papiers c'était moins pratique. Petite pensée à tou-te-s les jeunes qui se traîne encore avec des vieux Nokia, la région n'a pas encore songé à un pass ultra-dématérialisé proto-innovant aidant l'achat d'un smartphone pour accéder aux autres pass disruptifs de djeunss innovants sur smartfaune. Elle admet malgré tout que oui, ça a prit un peu de retard, que c'était prévu au printemps, que ça sortira plutôt à l'automne. On n'est plus à ça près.

Alors moi, un peu abasourdi par cet argumentaire de promoteur immobilier, qu'essaierait de faire passer la suspension imprévisible d'une aide financière pour une formidable opportunité de se muer dans l'avenir du futur plein d'ondes et d'écrans, sans mesurer non-plus ma chance de vivre dans cette région du digital connecté, je lui demande bêtement comment doivent faire les jeunes, entre janvier et septembre 2018, pour avoir accès à de la contraception gratuite et à des rendez-vous médicaux anonymes et gratuits sans avance ? Bah le Planning familial pardi ! Quand on déconne un peu niveau planning régional, qu'on laisse des milliers de jeunes sans solution pendant plusieurs mois, c'est quand même bien pratique d'avoir sous la main ce genre de petites assos bien gentilles, à qui les collectivités territoriales délèguent tout ce qu'elles ne trouvent pas compétitif, rentable, urgent, dématérialisé, attractif. Dommage qu'elles passent également leur temps à précariser, marginaliser et assécher ces mêmes assos qui charbonnent pour compenser les colossaux manquements de service public.

J'oublie de lui demander conseil sur la façon dont les 63 435 jeunes ancien-e-s bénéficiaires doivent s'organiser pour compenser la suspension provisoirement longue des 160 euros d'aide qu'offraient le Pass Culture & sport (en cinéma, bouquin, pratique artistique ou sportive, spectacle ou concert). Elle nous aurait probablement invité à faire les vides-greniers et Emmaüs, à frauder le Cinéville de St Séb, à être bénévole aux concerts qu'on souhaite voir... et puis à faire un peu de Deliveroo, ça fait de l'argent de poche et en plus c'est complètement dé-ma-té-ria-li-sé.

Revanchard, je lui dis qu'en Ile-de-France ça a fait un joli tollé quand Pécresse a supprimé le Pass'Contraception. Elle me rétorque le même argumentaire hors-sol, que la région ne supprime rien, qu'elle est juste en train de transformer le pass en un dispositif innovant et ambitieux, sans équivalent, et qu'il est normal que ça demande un traitement informatique long. Comme si on parlait d'autres choses que d'une appli probablement moche et mal faites sur laquelle il y aura des coupons et qu'il faudra cliquer dessus pour les valider. Comme si cela n'aurait pas été possible de conserver le « vieillissant » pass en papier jusqu'à effectivité du service new wave numérique 2ouf. Comme si ce n'était pas un choix politique de s'en beurrer la raie de ces jeunes merdeux-ses qui vivent d'assistanat et d'eau fraîche et qui feraient mieux de bosser comme tout le monde pour se payer leurs capotes et leur cinoche.

D'ailleurs, rappelons que cette manie régionale de (s'en) cogner des jeunes avait déjà pris effet lorsqu'il y a plus d'un an, à l'occasion du vote du budget 2017, à la dématérialisation on avait préféré la désintégration subite et discrète de l'Ordipass, du Pass complémentaire santé et du Pass première installation, qui permettaient respectivement de chopper un pc portable pas cher ou gratos pour étudier, 100 balles en complémentaire santé et 200 boules pour meubler son premier appart. Tout cumulé, 11456 ligérien-ne-s profitaient de ces broutilles pécuniaires. Une fois débarrassé de toutes ces concessions sociales d'un autre monde, les casseurs ultra-violents de la région ont pu dégager la coquette économie de 5 millions de pépettes.

*Touché en plein cœur par le cumul des mandats, ce cher Retailleau a dû céder la présidence de la région pour pouvoir humblement se consacrer à son salaire de sénateur. Il est remplacé par Morançais en septembre 2017. Il était donc toujours Roi de la Loire quand le budget 2017 saccageant nos contraceptifs gratos a été voté.


Sources :
https://www.ps-paysdelaloire.fr/budget-2017-le-pack-15-30-depece-5-m-en-moins-pour-les-jeunes-et-leurs-familles/
http://www.pack15-30.fr/fileadmin/user_upload/pdf/GUIDE-PRO-PASS-CONTRACEPTION-BD.pdf
https://www.infos-jeunes.fr/actualites/le-pack-15-30-evolue-retrouvez-toutes-les-infos-sur-les-pass-2017-2018
http://www.paysdelaloire.fr/services-en-ligne/aides-regionales/aides-regionales-themes/jeunesse

 

Commentaire(s)

> Sabre et goupillon

Vu l'orientation politique d'origine du triste sir, proche de Philippe De Villiers,il est sur que ce monsieur doit "préférer" l'église à la contraception.
Famille ,travail ,Patrie en Marche,bien sur puisqu'il est actuellement "macronien"

> bec dans l'eau

Aux temps jadis, il n'y avait pas non plus une maladie qui fait des ravages. Et qui coûte extrêmement cher aux contribuables. Au temps jadis, on préférait traiter que prévenir. Puis les temps jadis révolus (ça leur arrive fréquemment), des personnes ont réfléchi, et finalement se sont dit qu'il valait mieux, pour la société, assumer 100 capotes qu'une trithérapie. Qu'en plus c'était un bon moyen de faire de l'information globale. ça a même permis (Oh joie) le développement économique d'un secteur d'activité !! Incroyable.

Aujourd'hui, des rageux, tel le poisson rouge, oublient qu'illes ont fait le tour du bocal.
Navrant.