Une semaine de solidarité et d’antifascisme dans les Hautes-Alpes : compilation d’articles et pétitions

Mis a jour : le dimanche 29 avril 2018 à 17:33

Mot-clefs: Répression / antifascisme immigration sans-papieres frontieres
Lieux: hautes-alpes

Une semaine de solidarité et d’antifascisme dans les Hautes-Alpes : compilation d’articles et pétitions

Pétitions à signer en bas d’article

Montgenevre_20180422_03-medium

Un petit air de « Tarnac » aujourd’hui 24 avril au tribunal de Gap (05)

publié le mardi 24 avril 2018 par anonyme

Cet après-midi à Gap, trois personnes sont passées en comparution immédiate pour « aide à l’entrée irrégulière de personnes sur le territoire en bande organisée ».

Samedi une centaine de membres de Génération Identitaire ont bloqué la frontière au Col de l’Echelle sans être inquiétées par les forces de l’ordre. Les forces de l’ordre se sont contentées d’observer, aucun plainte n’a été déposée malgré les dégradations qu’ils ont commis (dans et autour d’un refuge d’altitude en zone protégée) et le fait qu’ils aient d’autorité interdit la libre circulation à la frontière.

Dimanche une marche solidaire s’est spontanément organisée au départ de Clavière (Italie) pour accompagner une trentaine de migrants qui risquaient d’être pris à partie par les "identitaires" restés dans le Briançonnais (Hautes alpes). Parvenus à Montgenève, un cordon de gendarmes barrait la route pour interdire au cortège de passer la ligne frontalière. Ce cordon quasi symbolique a tout d’abord reculé devant les marcheurs avant d’être contourné sans heurts ni violence. L’ensemble des personnes, pour la plus grande part des "non-ressortissants français" est ainsi descendu ensuite jusque Briançon où les migrants ont pu être accueillis par les structures solidaires installées en ville.

En soirée, alors que la manifestation était dissoute, les forces de polices ont mené plusieurs interpellations en ville et six personnes, parmi les quelques 150 participants, ont ainsi été déferées devant le procureur de Gap. Trois ont été retenues, les trois autres n’ayant pas pu être identifiées sur des photos prises lors du passage de la frontière.

Lire l’article complet (et complément d’information intéressant)…

___________

Trois potes en prison pour délit de Solidarité dans les Hautes-Alpes

publié le mercredi 25 avril 2018 par anonyme

Cela fait des mois que des personnes s’organisent depuis la vallée de la haute Durance jusqu’en Italie en solidarité avec les migrant-es et contre les frontières.

Dimanche, suite à une rencontre-débat sur le thème des frontières en Italie, une marche spontanée est organisée de Clavière à Briançon. Elle aura pour but de permettre le passage de la frontière a une trentaine d’exilé·e·s. Elle fait aussi réaction au renforcement croissant du dispositif policier et militaire, et à la présence, le même week-end, du groupe fasciste « Génération identitaire » sur le territoire.

Cette manifestation s’est déroulée sans encombre jusqu’au refuge solidaire. En fin d’après midi, six personnes ont été interpellées de manière arbitraire et placées en garde à vue, un camarade s’est fait violemment tabassé et des personnes gazées. Le motif de la garde à vue : « aide à l’entrée d’étranger·e·s en situation irrégulière », avec comme circonstance aggravante, le délit en bande organisée.

Trois d’entre eux-elles ont été relâché·e·s, et les trois autres se sont vus prolongé·e·s leur garde à vue. Ce mardi, ils-elles comparaissaient en comparution immédiate à Gap (l’info est venue de l’avocat commis d’office, il semble que tout ait été fait pour que personne ne soit au courant). Ils-elles ont refusé la comparution immédiate et demandé le report de l’audience, fixée finalement au 31 mai. D’ici l’audience, le tribunal a décidé de les placer en détention préventive.

Lire l’article complet…

___________

Des citoyen·ne·s solidaires en prison et une milice d’extrême droite qui agit en toute liberté (communiqué d’Attac France)

publié le vendredi 27 avril 2018 par anonyme

Le gouvernement franchit un pas supplémentaire dans sa politique migratoire indigne. Après avoir regardé passivement une bande bien organisée d’extrême droite bloquer illégalement une frontière internationale dimanche dernier au Col de l’Echelle, la police du ministre de l’intérieur Collomb a prétendu empêcher le passage au même endroit de migrant·e·s accompagné·e·s de citoyen·ne·s solidaires en provenance d’Italie. Leur but était de protéger les migrant·e·s d’exactions de cette bande d’extrême droite.

Les migrant·e·s ont pu néanmoins passer et être accueilli·e·s par les centres d’accueils solidaires installés à Briançon.

En soirée, alors que la manifestation était dissoute, les forces de l’ordre ont mené plusieurs interpellations en ville et trois personnes, un suisse, une italienne et un jeune homme ayant la double nationalité suisse et belge ont été déférées devant le procureur de Gap et ont fait l’objet d’une comparution immédiate, assistées par deux avocats commis d’office.

Lire l’article complet…

___________

Pétitions contre la présence des identitaires, de toute présence fasciste, et en soutien aux inculpés pour délit de solidarité

publié le vendredi 27 avril 2018 par anonyme

Télécharger la pétition de soutien aux inculpés pour délit de solidarité, ou la signer sur change.org :

Télécharger la pétition contre les identitaires et autres fascistes, ou la signer sur change.org :

Lire l’article complet…

Link_go https://grenoble.indymedia.org/2018-04-28-Compilation-d-articles-et

Commentaire(s)

> Vallées en lutte : un site regroupant toutes les luttes de la vallée de la Durance [et un peu plus loin]

Vallées en lutte est un média libre basé dans les Hautes-Alpes dont l’intention est de diffuser des informations sur les différentes luttes et actualités de la vallée de la Haute Durance, du Buëch mais aussi des montagnes et vallées limitrophes et d’ailleurs.

Face à la multiplication des sources d’informations (mail, SMS…), un collectif d’individu.es a créé ce site regroupant des informations sur des initiatives individuelles et collectives autour de problématiques sociales, sociétales, économiques, du soin…

Il donne de la voix pour soutenir toutes les personnes, opprimé·e·s, exploité·e·s et réprimé·e·s. Chaque parole exposée se veut anti-autoritaire, contre le capitalisme et toutes formes de discriminations et dominations.

Cet espace commun a aussi pour volonté de s’insérer dans un réseau de communication non institutionnel en lien avec d’autres médias libres.

Son objet n’est pas de relayer les analyses de la presse dominante mais d’apporter un autre regard sur les actualités.

Son contenu est alimenté par des textes, récits, articles, analyses, interviews et autres écrits de critique sociale. Toutes les contributions et tous les supports (vidéo, son…) sont les bienvenus.

La gestion et la modération se font par des individu·e·s engagé·e·s dans des luttes d’ici et d’ailleurs.

Notre fonctionnement se fait de manière autogérée, sans chef, ni patron, ni porte-parole. Les taches sont réparties librement et les décisions sont prises au consensus.

Cet espace permet donc à celles et ceux luttant pour un changement radical de la société de manière horizontale de s’exprimer, de diffuser leurs informations et de médiatiser leurs activités.

Si vous souhaitez vous informer, voici l’adresse : https://valleesenlutte.noblogs.org

Si vous souhaitez envoyer des articles, des rendez-vous et/ou devenir contributrice.eur, voici l’adresse : valleesenlutte@riseup.net

Informez vous et rejoignez nous !
---
https://grenoble.indymedia.org/2018-04-23-Vallees-en-lutte-un-site