A Nantes, les CRS racistes protègent les veilleurs homophobes.

Mis a jour : le mardi 9 juillet 2013 à 18:14

Mot-clefs: Genre/sexualités Racisme Resistances contrôle social actions directes
Lieux: Nantes

Lundi 8 juillet 2013 au soir, lors d’un pique nique d’été parfait, les durEs à queer ont voulu faire un bisou aux dix rescapés du radeau des veilleurs.
Les huit CRS en présence ne l’entendaient pas ainsi !

Lundi 8 juillet 2013 au soir, lors d’un pique nique d’été parfait, les durEs à queer ont voulu faire un bisou aux dix rescapés du radeau des veilleurs.
Les huit CRS en présence ne l’entendaient pas ainsi !
En moins de trois secondes, ils ont tentés de nous expulser manu militari.
Alors que les veilleurs entonnèrent un ave maria, les durEs à queer s’étonnèrent : " mais les prières de rue ne sont elles pas interdites, très chère ?"
Ce a quoi un des CRS répondit : “et pour les musulmans alors ?!?!"
Estomaqués, nous demandâmes qu’ils nous précisent le fond de sa pensée. Ce sur quoi il enchaîna : “À Barbès , ils sont le cul en l’air sur des serpillières."
Les durEs à queer interpellent la mairie afin de savoir s’il est légal que les agents d’état puissent déverser ainsi des propos racistes et islamophobes afin de protéger des homophobes.


Cathos, fachos, machos, votre immonde est immonde, on refait la déco !

Link_go site des durEs à queer