Le compromis n est plus possible

Mot-clefs: Resistances
Lieux: ZAD

Le compromis n est plus possible

Le projet de ND des Landes contesté

L'opposition concrète appelée à se construire
Les agriculteurs de Vigneux-de-Bretagne et de Notre-Dame des Landes ont été invités à laisser pénétrer les bétonneurs sur les terres qu’ils exploitent, pour commencer les travaux de sondages : premiers coups de pioche pour l’aéroport, à partir du 15 Novembre.

Déjà le 1er Octobre à Notre-Dame des Landes, le Conseil Général voulait imposer un remembrement lié au projet.

Les promoteurs ne reconnaissent pas l’inutilité publique de leur démesure.

Expulser des personnes, abattre un bocage, détruire un bassin laitier, d’élevage, de potager personnel ou collectif n’est en aucun cas constructif.

Dans la continuité du 1er Mai 2008, un groupe d’habitants qui résistent (de la zone et d’ailleurs) s’est constitué autour d’un largissement du domaine de la lutte et devisions d’avenir non dictées par les pouvoirs en place. Nous poursuivons cette démarche et nous nous organisons en conséquence.

Nous respectons toutes les actions existantes et à venir (citoyennes, juridiques, mobilisatrices, événementielles …) dans des cadres associatifs, collectifs, militants, municipaux, pour arrêter le projet ici et ailleurs. Mais devant l’accélération du processus, l’intox rééditée, il est temps de refuser concrètement, par des moyens adaptés, toutes tentatives d’imposer le projet sur le terrain (sur la Zad et autour).

Le compromis n’est plus possible.

A cette heure, les choses sensées sont de notre côté, du votre.

Après 40 ans de lutte, concrétisons le refus.

Tenons-nous prêt à tout appel de résistance.

Le 3 Novembre 2008, des personnes qui résistent.