Janvier 2008... tout ne fait que continuer.

Mot-clefs: Immigration/sans-papierEs/frontieres
Lieux: Angers

Journée internationale contre l'Europe forteresse
et ses centres de rétention.
Manifestation
samedi 19 janvier 2008,
15h Place Imbach à Angers
Alors que les médias n'avaient jamais parlé des violences dans les centres de rétention (Rennes, Lille...), les luttes qui s'y sont menées dernièrement n'ont pu être étouffées. Le grand public entend les agitations dans les centres de rétention de Vincennes et du Mesnil Amelot. On feint de découvrir le désespoir de ces personnes, considérées arbitrairement comme chair à patron, puis chiffres pour des résultats quantitatifs du ministre d'État.

Maintenant le parlement européen veut faire passer une directive, concoctée par la commission européenne des Libertés (sic), « relative aux normes et procédures communes applicables dans les États membres au retour des ressortissants de pays tiers en séjour irrégulier ».

Ce projet de directive prévoit une rétention pouvant atteindre 18 mois pour des personnes dont le seul délit est de vouloir vivre en Europe. Il porte en lui une logique inhumaine : la généralisation d'une politique d'enfermement des personnes étrangères qui pourrait ainsi devenir le mode normal de gestion des populations migrantes.
Cette directive instaure également une interdiction pour 5 ans de revenir en Europe pour toutes les personnes renvoyées, stigmatisant les sans-papier-e-s et les transformant en délinquants à exclure.

En France c'est aussi le retour du fichier « ELOI » (pour ÉLOIgnement...) qui vise à ficher les personnes sans-papiers (particulièrement leurs enfants), leurs proches et leurs soutiens. Tout cela pour favoriser l'objectif de 26000 expulsions en 2008.

Parce que nous voulons la liberté de circulation et d'installation pour tous et toutes.
Parce que nous n'acceptons pas l'idée d'enfermement en centre de rétention ou ailleurs.
Parce que nous nous battrons toujours contre le racisme et la xénophobie.
Parce que nous refusons que les choses se maintiennent ainsi.
Nous nous engageons à agir contre cette grande machine à expulser qui traque à la sortie des écoles, sur les marchés et dans nos quartiers nos voisins sans-papiers.

Suppression des centres de rétention !
Liberté de circulation et d'installation,
Régularisation de tous les sans-papiers !

--------------
Collectif de soutien aux sans papiers 49 :
réunion le lundi à 18h00 bourse du travail d’Angers (Place Imbach)
Mail : solidasanspapiers49@netcourrier.com
tél : 06 72 51 63 91 ou 06 76 28 78 90 ou 06 81 29 31 14